Elio Di Rupo le confirme: le nouveau plan Wathelet est suspendu

Notre commentaire : Un véritable vaudeville, triste et navrant, pauvre B !

lesoir.be
9 mai 2014

Le gouvernement flamand va activer une procédure en conflit d’intérêts contre la version modifiée du plan Wathelet. Conséquence : le gel du plan pour 60 jours.

Le SP.A fait savoir qu’il exigeait du gouvernement flamand une procédure en « conflit d’intérêts » contre les correctifs apportés par le secrétaire d’Etat à la Mobilité Melchior Wathelet dans son plan de survol de Bruxelles et de sa périphérie. Cette procédure est prévue dans le cas où un niveau de pouvoir s’estime lésé par un autre. Le gouvernement flamand suit cette voie, a annoncé Kris Peeters, ministre-président flamand. Cela enverra le plan de survol… au frigo pour 60 jours.

Dans un communiqué publié sur le coup de 16h, le Premier ministre Elio Di Rupo a fait savoir qu’il avait reçu la décision du gouvernement flamand. « La conséquence légale directe de cette procédure est la suspension immédiate de l’exécution des instructions du Secrétaire d’Etat à la mobilité », peut-on y lire. Pour Elio Di Rupo, « toute solution ne pourra être élaborée que par le dialogue constructif et apaisé avec l’ensemble des parties concernées. La recherche d’une solution passe par des analyses de sécurité, qui garantissent le respect des normes aériennes de sécurité les plus strictes. »

Le Premier ministre dit « comprendre la situation très difficile vécue par les habitants affectés par les nuisances aériennes. Cette situation implique des corrections afin de diminuer les nuisances sonores, dans un cadre équilibré et négocié. » Dans ce contexte, le Premier Ministre en appelle « au sens des responsabilités de tous ».

Cette annonce confirme donc bien le gel du plan Wathelet nouvelle mouture, annoncé en début de semaine, et malgré le fait que Belgocontrol a publié les nouvelles instructions aux navigants aériens modifiant les routes aériennes autour de l’aéroport de Bruxelles.