La fin du pétrole

Philippe D. de WoluwĂ© Saint Lambert, nous envoie l’analyse suivante :

Depuis la large publicitĂ© du film d’Al Gore sur le changement climatique, les problèmes liĂ©s Ă  la consommation d’hydrocarbures sont connus, mais un problème bien plus grave va nous tomber dessus dont personne ne parle (en tout cas pas la presse !).
C’est le problème du pic du pĂ©trole (en anglais « peak oil ») : il s’agit du moment oĂą la production de pĂ©trole atteint un maximum et puis commence Ă  dĂ©croĂ®tre.

Selon la majoritĂ© des experts, ce pic serait atteint durant la pĂ©riode 2010 – 2020, c’est Ă  dire demain !
(Synthèse des dates : voir [http://www.oleocene.org/index.php?page=synthese->http://www.oleocene.org/index.php?page=synthese] )

Le problème n’est pas la fin du pĂ©trole, mais le moment oĂą la production n’arrive plus Ă  satisfaire la demande (et donc le prix du pĂ©trole s’envole).

La production de la majoritĂ© des pays producteurs de pĂ©trole est en dĂ©clin : aux Etats-unis depuis 1971, Royaume -uni 1999, Danemark 2002, Norvège 2003,…

Les compagnies pĂ©trolières disent qu’il reste des rĂ©serves de pĂ©trole pour 40 ans, mais cette estimation ne tient pas compte du fait que la consommation augmente ( de 2.2 % / an selon l’Agence Internationale de l’Energie [http://www.iea.org/->http://www.iea.org/] )
et que les réserves sont largement surévaluées (voir Wikipédia : [http://fr.wikipedia.org/wiki/Pic_p%C3%A9trolier->http://fr.wikipedia.org/wiki/Pic_p%C3%A9trolier ] )

Le kĂ©rosène utilisĂ© dans l’aviation commerciale n’est pas taxĂ© contrairement Ă  l’essence et au mazout routier.
Il reprĂ©sente grosso modo 25 % du billet d’avion, donc une hausse du pĂ©trole se rĂ©percute directement sur le prix du billet sans possibilitĂ© de jouer sur les taxes.

Avec un doublement du prix du pĂ©trole d’ici 5 Ă  10 ans, [http://www.theoildrum.com/node/2828->http://www.theoildrum.com/node/2828]
je ne vois pas comment les compagnies pourraient encore faire des bénéfices.
Pour l’instant, elles s’en sortent en compressant le personnel et en ajoutant une sur taxe kĂ©rosène,
([http://www.easyvoyage.com/pratique/23-les-taxes-aeriennes.html->http://www.easyvoyage.com/pratique/23-les-taxes-aeriennes.html])
qui fait que le prix payĂ© peut dĂ©jĂ  ĂŞtre doublĂ©. A titre d’exemple , un ticket Paris New-York annoncĂ© Ă  200 € coĂ»te en rĂ©alitĂ© 400 € avec la surtaxe kĂ©rosène.
Avec une surtaxe Ă  400 voire 800€ c’est tout le tourisme de masse qui est dans la tourmente.
(Delta et Northwest, les troisième et quatrième compagnies d’aviation amĂ©ricaines sont d’ailleurs dĂ©jĂ  en faillite [http://news.bbc.co.uk/1/hi/business/4244112.stm->http://news.bbc.co.uk/1/hi/business/4244112.stm ] )

MĂŞme si des recherches sont en cours pour limiter la consommation des avions )[http://www.evworld.com/news.cfm?newsid=12452->http://www.evworld.com/news.cfm?newsid=12452])
ou trouver une carburant de remplacement ([http://www.airliners.net/articles/read.main?id=98->http://www.airliners.net/articles/read.main?id=98])
, il n’y a pas de solution simple Ă  court / moyen terme.

La « fin du pĂ©trole » est suivie depuis des annĂ©es par des experts et gĂ©ologues au sein de l’ASPO (Association for the study of the peak oil [http://www.peakoil.net->http://www.peakoil.net]/)
Une antenne belge a été créée en avril 2007 : [www.aspo.be->www.aspo.be] pour informer la population et sensibiliser nos décideurs.

Une introduction en français :
[http://fr.wikipedia.org/wiki/Pic_p%C3%A9trolier->http://fr.wikipedia.org/wiki/Pic_p%C3%A9trolier ]

Sites en Belgique :
[http://www.peakoil.be/->http://www.peakoil.be/]
[http://www.aspo.be->http://www.aspo.be]/

En France:
[http://www.manicore.com->http://www.manicore.com]/

Dans le monde (en anglais)
[http://www.peakoil.net->http://www.peakoil.net]/
[http://www.theoildrum.com/->http://www.theoildrum.com/]