A quand un Ă©cocomparateur sur le site de Brussels airlines ?

Destination la Guadeloupe ou Nice? Puisqu’au dĂ©part de Paris, le
premier vol Ă©met 984 kilogrammes (kg) de CO2 par passager et que le
second en Ă©met 159 kg, le choix est rapide, encore faut-il que le
futur passager se soucie du réchauffement climatique. Un calculateur
d’Ă©missions de ce gaz Ă  effet de serre vient d’ĂŞtre mis en ligne le
13 juillet par Air France, comme l’a annoncĂ© Jean-Cyril Spinetta,
directeur, lors de l’assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale des actionnaires d’Air France
KLM. Choisir son avion non seulement selon la destination qu’il
dessert ou son prix, mais aussi selon la quantitĂ© de CO2 qu’il dĂ©gage
durant le voyage, est désormais à la portée de tous.

Un virage à 180 degrés de la part de la compagnie, puisque ce
comparateur fait Ă©cho au recours en justice qu’elle a dĂ©posĂ© contre
Voyages.sncf.com en décembre 2006, sous prétexte que son éco-
comparateur d’Ă©missions de CO2 sur des trajets en train, avion ou
voiture, n’Ă©tait pas justifiĂ©.

Distance parcourue, type d’appareil, consommation de carburant,
nombre de passagers transportés, poids des bagages et des
marchandises… Ces donnĂ©es rĂ©elles, fournies par la compagnie et
enregistrées vol par vol et ligne par ligne, permettent au
comparateur de calculer la quantité de kérosène consommée par
passager tous les 100 kilomètres, la quantité de CO2 émise par chaque
passager durant le trajet, et par kilomètre.

Cet outil rĂ©pondrait Ă  une demande des clients d’Air France comme les
entreprises ou les passagers individuels, qui souhaitent pouvoir
évaluer leurs émissions de gaz durant leurs déplacements.

JDLE 16/07/2007 par Diana Semaska