Open Sky avec les USA : la révolution dans les cieux ?

Avec la possibilitĂ© d’un arrangement « open Sky » entre les USA et l’Europe, l’ouverture vers des constellations surprenantes est programmĂ©e.

Aucune confirmation par le Congrès AmĂ©ricain n’est requise pour que le traitĂ© soit effectif : les vols depuis n’importe quels aĂ©roports EuropĂ©ens vers tous les aĂ©roports (internationaux) aux USA sont dorĂ©navant (et thĂ©oriquement) possibles.

Mais ce traitĂ© ouvre Ă©galement de ce que l’on appelle la « cinquième liberté » qui permet d’envisager un transport entre pays tiers par des compagnies US et europĂ©ennes. Par exemple, on peut dĂ©sormais imaginer des vols Nice – Seattle – Tahiti par Lufthansa, Kennedy – Toulouse – Le Caire par Delta, ou encore Heathrow – Washington – AsunciĂłn par Air France…

L’abolition des restrictions Ă  Heathrow limitant les slots vers les USA Ă  United, British Airways, Virgin et American est Ă©galement programmĂ©e, ce qui permet d’envisager une belle pagaille Ă  venir pour ce qui concerne les prĂ©cieux crĂ©neaux.

Ce traitĂ© Ă©tait attendu depuis longtemps. Qu’il soit aussi libĂ©ral (surtout en ce qui concerne Heathrow) est une rĂ©elle surprise.