Les vols de nuit, pas indispensables

Plusieurs associations de militants contre les vols de nuit ont dĂ©cidĂ© de se tourner vers les instances europĂ©ennes pour obtenir Ă  terme la suppression de ceux-ci. Une Ă©tude Ă©tablit que les vols de nuit n’ont pas d’utilitĂ© ni Ă©conomique, ni logistique.

Leurs reprĂ©sentants ont bĂ©nĂ©ficiĂ© de l’appui de l’eurodĂ©putĂ©e britannique verte Caroline Lucas pour organiser mardi Ă  Bruxelles une sĂ©ance d’information des parlementaires europĂ©ens sur les conclusions d’une Ă©tude tendant Ă  remettre en cause leur nĂ©cessitĂ©. La prĂ©sentation de l’Ă©tude marquera, selon les militants opposĂ©s aux vols
de nuit, le dĂ©but d’une vaste campagne au niveau europĂ©en pour la suppression des vols de nuit.

Cette campagne dĂ©marre dans la foulĂ©e de la clĂ´ture de la consultation organisĂ©e par le gouvernement britannique concernant son projet d’augmenter les vols de nuit Ă  l’aĂ©roport de Heathrow Ă  Londres.
L’auteur de l’Ă©tude n’est d’ailleurs autre que John Stewart, prĂ©sident du groupe d’action « HACAN ClearSkies » actif dans l’opposition des riverains Ă  l’accroissement du nombre de vols de nuit Ă  Heathrow.

Cette Ă©tude tend Ă  remettre en question l’utilitĂ© des vols de nuit pour l’Ă©conomie europĂ©enne. Elle soutient Ă©galement qu’il n’y a pas d’arguments opĂ©rationnels suffisants qui plaident en faveur du maintien des vols de nuit. Elle invite Ă©galement les pays europĂ©ens Ă 
appliquer dans les cinq ans les niveaux de bruit qui sont recommandĂ©s par l’Organisation Mondiale de la SantĂ© (OMS) pour les vols de nuit et auxquels ils ont tous souscrit.

Selon John Stewart, plus de trois millions et demi de personnes en Europe sont exposĂ©es aux vols de nuit. L’Ă©tude qu’il a prĂ©sentĂ©e ce mardi met selon lui en Ă©vidence la faiblesse des arguments invoquĂ©s pour justifier les vols de nuit. Notre but est de convaincre les gouvernements europĂ©ens de placer la santĂ© des gens au-dessus des
intĂ©rĂŞts propres de l’industrie aĂ©ronautique, a-t-il commentĂ©.

D’après John Stewart, la campagne est appuyĂ©e par des groupes d’action actifs autour des aĂ©roports de quasi toute l’Europe. Pendant les deux prochaines annĂ©es, ceux-ci utiliseront l’Ă©tude publiĂ©e sous forme de fiches d’informations pratiques pour faire pression sur les
gouvernements nationaux, les parlementaires européens et les membres-clés de la Commission européenne dans le but de mettre fin aux vols de nuit.

L’objectif est de persuader la Commission europĂ©enne d’enjoindre les Etats membres, au moment de la publication en 2007 de la directive rĂ©visĂ©e sur le bruit, d’appliquer les recommandations de l’OMS pour les vols de nuit. La directive sur le bruit de l’Union EuropĂ©enne a
Ă©tĂ© publiĂ©e en 2002. Elle enjoint les Etats membres Ă  dĂ©finir des cartes d’exposition au bruit et Ă  Ă©laborer des plans d’action contre le bruit, mais elle ne prĂ©cise pas les niveaux de bruit Ă  respecter.