Crash d’un avion de ligne en IndonĂ©sie: au moins 130 morts

MEDAN, IndonĂ©sie (AP) — Un avion des lignes intĂ©rieures indonĂ©siennes s’est Ă©crasĂ© lundi peu après son dĂ©collage sur un quartier rĂ©sidentiel de Medan dans le nord de l’Ă®le de Medan, tuant 130 personnes dont de nombreuses victimes au sol. Seize passagers de l’avion ont survĂ©cu Ă  l’accident.

par Irwan Firdaus

Il s’agit du deuxième accident aĂ©rien grave en IndonĂ©sie en l’espace de neuf mois. Le Boeing 737 de la compagnie Mandala Airlines se rendait Ă  Djakarta par temps couvert lorsqu’il s’est Ă©crasĂ© sur un quartier rĂ©sidentiel. Selon l’agence officielle Antara, l’avion aurait heurtĂ© des câbles Ă©lectriques mais on ignore encore si c’est ce qui a provoquĂ© l’accident.

L’appareil transportait 116 passagers et membres d’Ă©quipage et non pas 117 comme annoncĂ© prĂ©cĂ©demment. Alex Widjojo, un porte-parole de la compagnie « low cost », a prĂ©cisĂ© qu’une personne sur le manifeste du vol avait ratĂ© son avion. Selon lui, 16 personnes ont Ă©chappĂ© au drame. Le chef de la police de Medan, le colonel Irawan Dahlan, a parlĂ© de 15 survivants.

Des dizaines de maisons ont Ă©tĂ© incendiĂ©es, tandis qu’une dizaine de voitures Ă©taient endommagĂ©es. Des pompiers se sont rendus sur place pour combattre les flammes. En milieu de journĂ©e, une averse leur a facilitĂ© la tâche. Zainul Tahar, chargĂ© de coordonner les secours, a expliquĂ© que 30 habitants avaient Ă©tĂ© tuĂ©s dans le crash. Les hĂ´pitaux de la ville traitaient une dizaine de blessĂ©s, selon les autoritĂ©s.

Un des survivants de l’appareil, Rohadi Sitepu, a confiĂ© que les rescapĂ©s se trouvaient tous Ă  l’arrière de l’appareil. « L’avion avait dĂ©jĂ  dĂ©collĂ©, mais soudain, il a commencĂ© Ă  trembler et a virĂ© sur la gauche. Ensuite, il y a eu un claquement et des flammes dans tous les sens », a-t-il racontĂ© sur la chaĂ®ne Metro TV de son lit d’hĂ´pital. « Cela n’a pris que quelques secondes ».

Syahrial Anas, mĂ©decin chargĂ© de surveiller le retrait des corps calcinĂ©s, a expliquĂ© Ă  l’Associated Press que la chaleur gĂŞnait considĂ©rablement les secours, ajoutant que des dizaines d’ambulances et de pompiers ont Ă©tĂ© dĂ©pĂŞchĂ©s sur les lieux mais qu’ils doivent se frayer un chemin dans la circulation très chargĂ©e dans la ville, plus grande de l’Ă®le de Sumatra et troisième de tout l’archipel.

La compagnie Mandala Airlines basĂ©e Ă  Djakarta a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e en 1969 par une fondation gĂ©rĂ©e par l’armĂ©e indonĂ©sienne. Mandala avait rĂ©cemment Ă©tĂ© contrainte de rĂ©duire le nombre de ses vols pour tenter de rester sur le marchĂ© oĂą la concurrence de nouveaux opĂ©rateurs est rude. Sa flotte de 15 appareils comprend essentiellement des Boeing 727-200 datant des annĂ©es 1970.

Selon le gĂ©nĂ©ral Hasril Hamzah Tanjung, prĂ©sident par intĂ©rim de Mandala, le Boeing 737 qui s’est Ă©crasĂ© avait près de 25 ans. Il avait subi une rĂ©vision gĂ©nĂ©rale en juin dernier, avait plus de 50.000 heures de vol et devait ĂŞtre rĂ©formĂ© en 2016. Le prĂ©sident indonĂ©sien Susilo Bambang Yudhoyono a ordonnĂ© une enquĂŞte sur cet accident, selon son porte-parole.

Le dernier crash impliquant un avion de ligne en IndonĂ©sie s’Ă©tait produit en fĂ©vrier 2005: 26 personnes avaient Ă©tĂ© tuĂ©es dans la sortie de piste d’un avion appartenant Ă  Lion Air -autre compagnie « low cost »- sur l’Ă®le de Java.

AP