Plan de dispersion suspendu :
les frigos Verhofstadt II débordent !

Le 19 avril dernier, après avoir pris connaissance des modifications apportĂ©es par le gouvernement fĂ©dĂ©ral au Plan Anciaux, ECOLO avait publiquement affirmĂ© que le gouvernement se moquait du monde et dressait la liste des incompatibilitĂ©s Ă©videntes entre l’Ă©pure gouvernementale et ce qu’imposait le bon sens.

Près d’un mois plus tard, c’est au tour de la Justice de confirmer cette analyse en soulignant le mĂ©pris dont tĂ©moigne le fĂ©dĂ©ral Ă  l’Ă©gard des populations concernĂ©es et des règles de sĂ©curitĂ© les plus Ă©lĂ©mentaires.

Sans vouloir s’Ă©pancher sur les dĂ©boires Ă  rĂ©pĂ©tition que connaĂ®t ce sinistre dossier depuis au moins deux ans — alors qu’en mai 2003 socialistes et libĂ©raux prĂ©tendaient que 24 heures suffiraient Ă  le rĂ©gler – ECOLO demande au Gouvernement fĂ©dĂ©ral de bien vouloir, pour une fois, faire preuve du minimum de sĂ©rieux que requiert la situation.

Dans un esprit rĂ©solument constructif, la Ministre de l’Environnement bruxelloise, Evelyne HUYTEBROECK, a dĂ©posĂ© avec son collègue Charles PICQUE, un plan de rĂ©partition alternatif qui mĂ©riterait au moins d’ĂŞtre examinĂ© par le Gouvernement fĂ©dĂ©ral plutĂ´t que d’ĂŞtre balayĂ© d’un revers de main.

Puisqu’il vient de rouvrir ses frigos pour y entreposer un Ă©chec encore frais, l’attelage violet pourrait-il saisir l’occasion pour nettoyer un appareil dĂ©bordant de denrĂ©es hautement pĂ©rimĂ©es ?

Jean-Michel JAVAUX & Isabelle DURANT

Secrétaires fédéraux