Les bourgmestres au chevet du ciel de Bruxelles

La Conférence des bourgmestres de Bruxelles a adopté une nouvelle résolution pour faire valoir son point de vue dans le dossier du trafic aérien au-dessus du territoire de la Région-capitale.

Le texte diffusĂ© ce mardi ne porte pas en tant que tel sur les dernières adaptations du plan de dispersion des vols. Il pose des balises en vue d’une solution plus durable.

La Conférence des bourgmestres a dit constater que le territoire des 19 communes bruxelloises est fortement survolé par les avions depuis les pistes 25 droite et 25 gauche, 02 ou 20. Soulignant que la Région bruxelloise
« prend dĂ©jĂ  largement sa part de nuisances de l’ensemble du trafic aĂ©rien de l’aĂ©roport de Bruxelles-National », elle a dĂ©noncĂ© les « interprĂ©tations erronĂ©es » qui affirment que Bruxelles n’est pas ou peu survolĂ©e.

Le texte dĂ©plore par ailleurs le fait que jamais les 19 bourgmestres n’ont Ă©tĂ© consultĂ©s avant et/ou pendant l’Ă©laboration du plan de rĂ©partition Ă©quitable appelĂ© « Plan de dispersion » qui concentre une grande partie des
mouvements d’avions sur Haren, Evere, Laeken et Neder-Over-Heembeek d’une part, et sur Schaerbeek, Etterbeek, Woluwe-Saint-Lambert, Woluwe-Saint-Pierre et Auderghem d’autre part.

Il insiste pour qu’une autoritĂ© neutre et indĂ©pendante de contrĂ´le et de mĂ©diation des nuisances sonores soit rapidement crĂ©Ă©e afin de repĂ©rer les compagnies aĂ©riennes qui ne respecteraient pas les trajectoires, les
procĂ©dures, les types d’avions admis ou les niveaux de bruit tolĂ©rĂ©s et de permettre que des amendes soient prononcĂ©es Ă  l’Ă©gard des compagnies dĂ©faillantes.

La ConfĂ©rence des bourgmestres y exige une nouvelle fois la rĂ©alisation d’un vĂ©ritable cadastre de bruit basĂ© sur des relevĂ©s rĂ©els, sur une pĂ©riode assez longue, d’un rĂ©seau performant et Ă©tendu de sonomètres installĂ©s en fonction de la densitĂ© de la population et des zones les plus survolĂ©es.

Elle a enfin demandĂ© que la gouverneure de l’arrondissement
Bruxelles-Capitale Ă©tablisse un plan catastrophe spĂ©cifique aux 19 communes bruxelloises pour parer Ă  toute Ă©ventualitĂ© d’un accident aĂ©rien sur le territoire bruxellois, en vue d’une coordination gĂ©nĂ©rale de tous les services de secours. (D’après Belga)