Indemnisation des personnes survolées

Même si Bruxelles Air Libre Brussel reste partisan de l’expropriation volontaire, il est intéressant de constater qu’en France un taxe de 0,30 EUR par passager est prélevée pour l’isolation des maisons. A Zaventem, on préfère disperser les nuisances pour ne devoir indemniser personne et rendre la vie impossible à un maximum de citoyens ! Et pas question de taxer les compagnies, puisque le fédéral veut encore développer cet aéroport urbain.

Paru dans « Le Journal de l’Environnement » :

Dans son rapport 2004, l’Autorité de contrôle des nuisances sonores aéroportuaires (Acnusa) évoque une très lente indemnisation des riverains des aéroports. Selon son président, Roger Léron, qui répondait à l’AFP, il faudrait 1 milliard d’euros sur dix ans pour effectuer les travaux d’insonorisation qui concernent 140.000 logements. Plus précisément, ce sont 139.947 habitations qui sont éligibles selon l’indice Lden (1) des Plans de gêne sonore (PGS). Ainsi, les autorités doivent débloquer 100 millions euros chaque année, mais en 2004, les aides se sont seulement élevées à 40 millions d’euros et cette année, le montant devrait être le même. Résultat: 2.155 logements individuels et 514 collectifs ont reçu un avis favorable pour conduire des travaux en 2004. Les aides sont supportées par le passager à hauteur de 0,30 euro par billet, mais le président de l’Acnusa estime qu’il faudrait un euro. Il met également en cause la lourdeur des procédures qui prennent jusqu’à deux ans et pourrait encore s’aggraver sous le nombre de dossiers à traiter.