Zaventem débattu au conseil des ministres ?

Armand De Decker en a fait la demande expresse Ă  Guy Verhofstadt dans une lettre.
Les riverains ont signifiĂ© lundi le jugement interdisant l’usage accru de la piste 02/20.

Ph. Law.

Le dossier des nuisances sonores de Zaventem pourrait très bien ĂŞtre Ă©voquĂ© au Conseil des ministres de ce jeudi. En tout cas, c’est la demande contenue dans une lettre adressĂ©e par le ministre fĂ©dĂ©ral de la CoopĂ©ration au dĂ©veloppement, Armand De Decker (MR) au Premier ministre Guy Verhofstadt (VLD). Surtout qu’il s’agit du dernier conseil de l’annĂ©e 2004.

Dans la missive dont nous avons eu connaissance et dont copie a Ă©tĂ© adressĂ©e aux vice-Premiers et au ministre de la MobilitĂ©, Renaat Landuyt (SP.A), M.De Decker rappelle au chef de l’exĂ©cutif fĂ©dĂ©ral qu’il lui a dĂ©jĂ  fait part des problèmes que posaient les dĂ©collages sur la piste 02 (plus courte, moins bien orientĂ©e par rapport aux vents dominants et moins bien Ă©quipĂ©e). De plus, «lors de ton exposĂ© devant les commissions rĂ©unies de la Chambre, tu as reconnu que la frĂ©quence des atterrissages sur la piste 02 posait problème», Ă©crit Armand De Decker.

Il Ă©voque le jugement (en rĂ©fĂ©rĂ©) du 14 dĂ©cembre du tribunal de 1ère instance de Bruxelles, lequel interdit l’utilisation accrue de la piste 02/20 et impose une rĂ©vision des composantes de vents. «Cette dĂ©cision temporaire mĂ©rite d’ĂŞtre examinĂ©e par le Conseil des ministres dans le cadre d’une rĂ©analyse de ce dossier et des mesures que le ministre de la MobilitĂ© proposera certainement pour se conformer aux dispositions du jugement», poursuit-il.

Il prĂ©cise que des impĂ©ratifs de sĂ©curitĂ© doivent l’emporter sur toute autre considĂ©ration et ceux-ci justifient une rĂ©vision du plan de dispersion.

Parallèlement, les 67 riverains Ă  l’origine de l’action ont signifiĂ© lundi le jugement du 14 dĂ©cembre. Le fĂ©dĂ©ral a donc 3 mois pour s’y conformer, sous peine de payer une astreinte de 25000 € par mouvement d’atterrissage constatĂ© en infraction sur la piste 02. Le ministre Landuyt avait personnellement dĂ©cidĂ© d’aller en appel, mais son action n’est pas suspensive. L’audience introductive de fixation du calendrier des plaidoiries est fixĂ©e Ă  ce jeudi 23 dĂ©cembre.

© La Libre Belgique 2004