Feu vert Ă  la reprise de Biac par Macquarie

La Commission europĂ©enne a donnĂ© son feu vert Ă  la prise de contrĂ´le de la sociĂ©tĂ© Biac, qui gère l’aĂ©roport de Bruxelles-National, par le consortium Macquarie Airports Brussels S.A et l’Etat belge, a annoncĂ© lundi l’exĂ©cutif europĂ©en dans un communiquĂ©.

Cette vente de 70% des parts de la sociĂ©tĂ© rapportera 735 millions d’euros, dont 352 millions aux pouvoirs publics qui les consacreront intĂ©gralement Ă  la rĂ©duction de la dette publique. Au terme de la transaction, l’Etat belge gardera, conformĂ©ment Ă  ce qu’il souhaitait, une participation de 30% dans Biac.

Macquarie Airports est le deuxième plus grand propriĂ©taire privĂ© et gestionnaire d’aĂ©roports du monde. Actif Ă  Rome, Sydney, Bristol et Birmingham, il sert chaque annĂ©e plus de 85 millions de passagers.

Le processus de privatisation de Biac, Ă  l’agenda depuis plusieurs annĂ©es, avait Ă©tĂ© entamĂ© il y a plusieurs mois. Fin septembre, quatre candidats Ă©taient encore en lice pour une reprise: Macquarie, le groupe espagnol Ferrovial, le groupe français Vinci et l’aĂ©roport de Copenhague. En octobre, seuls les deux premiers restaient en lice.

Jusqu’Ă  prĂ©sent, l’Etat belge disposait de 63,56% du capital de BIAC. Parmi les autres actionnaires figuraient notamment P&V Assurances (4,91 %), le Groupe Bruxelles-Lambert (4,66%), les banques CBC et Dexia ou encore Ackermans & van Haaren. Ce dernier a lui aussi cĂ©dĂ© sa participation (4,66%) dans Biac pour une plus-value attendue de quelque 40 millions d’euros.