Mon cadastre du Bruit

Madame, Messieurs,

J’ai personnellement rĂ©alisĂ© un cadastre de bruit sur base des donnĂ©es IBGE rĂ©coltĂ©es Ă  mon domicile durant la pĂ©riode du 15/04/04 au 15/07/04.

Ces données sont consultables sur le site www.ibgebim.be.
Cette analyse n’a pas la prĂ©tention d’ĂŞtre pointue; elle ne concerne qu’un seul sonomètre et est rĂ©alisĂ©e par un profane.

Toutefois elle prĂ©sente Ă  mes yeux l’avantage de dĂ©noncer clairement et humainement le ressenti sur le terrain d’une famille bruxelloise comme des milliers d’autres.
Une famille qui n’habite ni dans l’Oostrand, ni dans le Noordrand mais Ă  Bruxelles.

J’ai volontairement rĂ©alisĂ© mes calculs sur la mĂŞme pĂ©riode que celle choisie par la KUL pour la prĂ©tendue Ă©valuation du Plan Anciaux.
Toutefois la dĂ©finition de la nuit correspond Ă  celle de BIAC soit 23h-6h et prĂ©sente donc une image plus favorable que le vĂ©cu sur le terrain (car rares sont les individus qui peuvent se satisfaire de si peu de sommeil). En outre, seuls les survols de plus de 65 DB sont repris sur le site de l’IBGE, ce qui dĂ©forme Ă©galement l’image de la rĂ©alitĂ© vĂ©cue.

Mon domicile n’Ă©tait pas survolĂ© jusqu’Ă  la mise en oeuvre des premières mesures du plan de dispersion, soit en juin 2003.
Et pour cause, puisque mon habitation est situĂ©e en zone aĂ©ronautique interdite, dĂ©finie par l’AR de 1954 qui vise Ă  protĂ©ger la sĂ©curitĂ© des abords immĂ©diats du Palais Royal de Laeken.

Mon domicile est situĂ© Ă  +/- 10 km du bout des pistes et n’est pas dans l’axe de celles-ci.
Nous ne sommes donc pas riverains de l’aĂ©roport et n’avons pas choisi de l’ĂŞtre.
Mon habitation est localisĂ©e en milieu urbain statistiquement repris par l’INS comme ayant une densitĂ© de population de 6000 habitants par km².
Notre quartier compte une dizaine d’Ă©coles et de buildings.

Concernant la nuit, il ressort de mon analyse que notre habitation est en moyenne survolée par 9 avions de nuit dépassant les 65 DB.

Nous avons chaque nuit en moyenne un survol de plus de 75 DB (Il s’agit systĂ©matiquement du MD11 affrĂ©tĂ© par DHL dĂ©collant vers 3h30.)

Les pics de bruit peuvent dépasser 85 DB !
Pour rappel, sur le tarmac un avion produit 120 DB et les recommandations OMS prĂ©conisent 45 DB sur l’oreiller.
En quantitĂ©, nous avons relevĂ© jusqu’Ă  29 survols de plus de 65 DB sur une seule nuit !
Pour rappel, il y a par nuit à Zaventem +/- 30 à 40 décollages.

Le principe de dispersion nous impose donc, dans une zone non survolée pendant 40 ans, en moyenne +/- 25% des décollages de nuit mais certaines nuits TOUS les décollages impactent notre habitation !

Les nuits blanches correspondent principalement aux jours ouvrables ce qui nous handicape d’autant plus au niveau professionnel et scolaire.
Les survols sont bien entendus espacés tout au long de la nuit et représentent régulièrement plusieurs heures de privation de sommeil.

Concernant le jour, notre habitation est survolée en moyenne par quelques 53 avions qui font plus de 65 DB dont 6 dépassent les 75 DB.
Pour rappel les recommandations OMS préconisent 55 DB dans les jardins.
En regard des 240 décollages moyens réalisés au départ de Zaventem, cela signifie que le principe de dispersion impose dans une zone non survolée auparavant +/- 25 % de la totalité du trafic au décollage.
Le nombre maximum de survols de jour de plus de 65 DB s’Ă©lève Ă  108 sur la pĂ©riode prĂ©citĂ©e.

En résumé, notre habitation non survolée pendant 40 ans, sous prétexte de « dispersion équitable », est soumise quotidiennement à 25 % du trafic au décollage de Zaventem dépassant les recommandations OMS jour et nuit
Nous ne voyons dans ce constat objectivé ni équité, ni dispersion.
Nous demandons donc au gouvernement fĂ©dĂ©ral de mettre fin Ă  cette atteinte Ă©vidente Ă  nos droits fondamentaux et de revoir complètement le plan de dispersion des nuisances de l’aĂ©roport de Zaventem.
Le jugement du 14 décembre est un premier signal et une formidable opportunité. Merci de la saisir !

Je me tiens bien entendu Ă  votre disposition pour tout complĂ©ment d’informations que vous souhaiteriez obtenir et vous remercie de votre attention.

Chantal Liesse
1020 Bruxelles.