Changements des composantes de vent Рhistorique Рétude de BIAC

Madame, Monsieur,

En r√©ponse √† votre courrier √©lectronique du 7 courant, je tiens √† vous apporter quelques explications compl√©mentaires aux informations apport√©es par le service de m√©diation de l’a√©roport quant aux nombreux changements des composantes de vent intervenus ces derniers mois. Je
suis en effet conscient que ces nombreuses modifications ont pu engendrer une certaine incompréhension et des doutes quant à la sécurité du trafic aérien.

La r√®gle de base pour un a√©ronef est de d√©coller face au vent. N√©anmoins, on tol√®re certaines marges de vent arri√®re et de vent traversier pour, d’une part, √©viter des changements trop fr√©quents de la piste en usage et, d’autre part, utiliser le syst√®me de pistes le plus adapt√© au niveau environnemental et aux points de vue de la
capacité et de la sécurité.

Le vent arri√®re et le vent traversier pour un d√©collage ou un atterrissage ne doivent jamais d√©passer les valeurs limites fix√©es par le constructeur et les limites impos√©es par les performances de l’appareil propres √† chaque vol. Si le vent arri√®re ou le vent traversier est trop √©lev√© pour un vol, le pilote doit demander une autre piste plus adapt√©e.

Il convient donc de fixer des valeurs limites de composantes de vent qui permettent √† la majorit√© des appareils d’op√©rer tout en assurant un syst√®me stable d’utilisation des pistes. L’objectif premier de ces
limites de vent est donc la sécurité et la stabilité de la gestion du trafic aérien et non pas un facteur de répartition des nuisances sonores.

Si les modifications des valeurs limites ont pu para√ģtre confuses ces derniers mois, elles ont chaque fois ob√©i √† des facteurs particuliers qui n’ont jamais mis en p√©ril la s√©curit√© du trafic a√©rien :

-* en juin 2003, les composantes de vent ont √©t√© augment√©es, passant de 8 √† 10 nœuds de vent arri√®re √† la demande des principales compagnies op√©rant √† l’a√©roport de Bruxelles-National. Cette augmentation √©tait accompagn√©e d’une prise en compte des rafales de vent alors que seule la valeur moyenne du vent √©tait consid√©r√©e auparavant ;
-* les composantes de vent ont ensuite été abaissées aux
valeurs de 5 nœuds de vent arri√®re et de 15 nœuds de vent
traversier pour les diff√©rentes pistes en f√©vrier 2004. Cette d√©cision faisait suite √† une requ√™te de l’association repr√©sentative des pilotes de se conformer aux recommandations de l’Organisation de l’Aviation
Civile Internationale dans la perspective de la mise en oeuvre du plan de dispersion;
-* suite √† un recours en suspension de la d√©cision pr√©c√©dente devant le Conseil d’Etat, un retour √† la situation ant√©rieure au mois de juin 2003 (et datant de 1983) a √©t√© d√©cid√©, soit 8 nœuds de vent arri√®re;
-* cette d√©cision a entra√ģn√© une nouvelle r√©action des pilotes par courrier et lors d’une s√©ance √† la Chambre des repr√©sentants pour les m√™mes raisons que pr√©c√©demment. Pour tenir compte de ces remarques, les composantes de vent ont √©t√© √† nouveau modifi√©es afin de mieux tenir
compte des caract√©ristiques des pistes, soit 5 nœuds de vent arri√®re pour les pistes 07R, 07L, 25R et 25L et 0 nœud pour la piste 02/20.
-* après quelques semaines, on a constaté une certaine
instabilit√© dans l’utilisation des pistes en raison de la s√©v√©rit√© de ces normes. C’est pourquoi ces limites ont √©t√© finalement modifi√©es pour √™tre fix√©es aux limites actuelles. Cette derni√®re modification est intervenue apr√®s une √©tude de s√©curit√© des experts pilotes de mon
administration.

Il faut de plus remarquer que le syst√®me de mesures de vent √† l’a√©roport a √©t√© sensiblement am√©lior√© au d√©but de cette ann√©e afin de mieux informer les pilotes des conditions atmosph√©riques au sol.

Durant toute cette p√©riode comme √† l’heure actuelle, les pilotes ont gard√© la possibilit√© de demander une autre piste plus adapt√©e aux performances de leurs appareils.

Depuis la derni√®re d√©cision, une √©tude de s√©curit√© sur les composantes de vent a en effet √©t√© r√©alis√©e par BIAC. Cette √©tude conclut que les composantes de vent pour les pistes 25R/25L/07R/07L pourraient √™tre augment√©es √† 7 nœuds de vent arri√®re moyennant certaines conditions et
adaptations techniques, conditions qui ne sont pas r√©unies aujourd’hui.

D’autre part, l’OACI est √©galement en train d’√©tudier la possibilit√© d’augmenter les limites recommand√©es √† 7 nœuds de vent arri√®re. Dans tous les cas de figure, l’application de ces nouvelles composantes ne pourra pas √™tre envisag√©e sur base des √©l√©ments actuellement en notre
possession et sans un consensus de toutes les parties impliquées afin de permettre un retour à une situation plus stable dans ce dossier.

Enfin, j’attire votre attention sur le fait qu’une √©ventuelle augmentation des limites de vent permettrait d’augmenter la pr√©visibilit√© et la stabilit√© du syst√®me pr√©f√©rentiel d’utilisation des pistes mais n’apporterait pas de modifications majeures dans la r√©partition des nuisances sonores.

Par cette information, j’esp√®re vous avoir rassur√© sur le fait que la s√©curit√© est et restera toujours la premi√®re priorit√© de la Direction g√©n√©rale Transport a√©rien.

Sincères salutations,

Erik Van Nuffel,

Directeur général

Direction générale Transport aérien

Service Public Fédéral Mobilité et Transports