La plupart des partis n’ont pas de vision d’avenir

Ils sont tous d’accord pour des rĂ©formes Ă  apporter Ă  la situation actuelle.
OpĂ©rer des choix Ă  long terme, pour garantir un avenir durable pour l’aĂ©roport et ses riverains, ne semble pas encore une prĂ©occupation d’actualitĂ© pour la majoritĂ© des partis interrogĂ©s par Bruxelles Air Libre Brussel,
à propos de son plan en 10 points. Prévisible, mais inquiétant.

VoilĂ  50 ans que l’avenir de l’aĂ©roport urbain de Zaventem se dĂ©cide Ă  la petite semaine, sans plan Ă  long terme.
La crise actuelle a imposĂ© un temps d’arrĂȘt et de rĂ©flexion. InterpellĂ©s par une sociĂ©tĂ© civile, de plus en plus vigilante, la majoritĂ© des partis ne semblent pas avoir saisi cette occasion pour dĂ©finir la place de l’aĂ©roport de Zaventem dans l’Europe de 2020. La conclusion est alarmante, mais mĂ©rite des nuances.

Il faut d’abord saluer le fait que l’ensemble des partis dĂ©mocratiques s’est donnĂ© la peine de rĂ©agir Ă  ce plan, alors que, ni le ministre de la MobilitĂ©, ni le Premier Minstre et ses Vice-Premiers, n’ont mĂȘme accusĂ© rĂ©ception.

Une exception cependant, et elle est de taille : malgrĂ© plusieurs rappels, ni le PS, ni le SP.A-Spirit, n’ont rĂ©agi au plan, ni proposĂ© un autre. Les Ă©lecteurs, dont ils sollicitent les voix, ne semblent pas devoir ĂȘtre informĂ©s de leurs intentions Ă  propos de l’avenir de l’aĂ©roport de Zaventem, dans la gestion duquel ils sont cependant fortement impliquĂ©s.

Les partis socialistes belges ne semblent pas encore avoir placé le dialogue avec la société civile à leur agenda.
Ce manque de respect peut Ă©tonner et avoir un prix Ă  Bruxelles.

L’analyse des rĂ©ponses des partis rĂ©vĂšle deux types de clivages : un clivage entre partis nĂ©erlandophones et francophones, particuliĂšrement redoutable pour la gestion d’une infrastructure fĂ©dĂ©rale qui se trouve au centre du pays, et un autre clivage entre partis de la majoritĂ© et ceux de l’opposition.

L’analyse reste incomplĂšte, puisque les partis socialistes n’ont pas abattu leurs cartes.

Le clivage Nord/Sud se résume en 2 phrases :
-* pour la majoritĂ© des partis flamands le maintien et le dĂ©veloppement de l’aĂ©roport Ă  Zaventem est prioritaire pour l’Ă©conomie et l’emploi de la Flandre, toute autre considĂ©ration y est finalement subordonnĂ©e
-* pour les partis francophones, pour qui l’aĂ©roport de Zaventem a peu de retombĂ©es en matiĂšre d’Ă©conomie et d’emploi, la qualitĂ© de vie, la santĂ© et la sĂ©curitĂ© des personnes survolĂ©es a une plus grande importance, mais ne peut cependant menacer le dĂ©veloppement de l’Ă©conomie.

MĂȘme Groen et Ecolo n’adoptent plus une position commune sur l’ensemble de la stratĂ©gie.

Les partis membres de la coalition qui gouverne l’Etat fĂ©dĂ©ral (PS/SP.A-Spirit/VLD/MR) restent accrochĂ©s Ă  leur « dispersion Ă©quitable », sur base d’un cadastre du bruit, dont la mise en œuvre n’a pas encore commencĂ©. Ils sont rejoints en cela par le CD&V, et cela ne les a pas empĂȘchĂ©s d’accepter la mise en application immĂ©diate de la dispersion Ă  titre « provisoire ». Sur l’interprĂ©tation du critĂšre de densitĂ© des populations survolĂ©es, ils sont loin d’ĂȘtre unanimes.

Le FDF, dont l’Ă©lectorat est principalement bruxellois se dĂ©marque nettement des autres composantes du MR, en adoptant des positions proches de celles d’ECOLO.

Trois propositions mineures semblent réunir un certain consensus :

-* le recul du seuil des pistes et l’augmentation du gradient de montĂ©e, qui diminueront le nombre de survolĂ©s
-* la crĂ©ation d’une autoritĂ© indĂ©pendante de contrĂŽle et de sanction
-* l’opposition, presque unanime, Ă  la crĂ©ation d’une liaison rapide Bruxelles-Midi/Zaventem, avec check-in

Un point plus essentiel, comme la limitation des activitĂ©s de cet aĂ©roport urbain, rallie autant de partisans que d’opposants, et pas selon une rĂ©partition Nord/Sud. Sur la question de la suppression des vols de nuit, il y a un paradoxe : plusieurs partis qui y sont opposĂ©s pour des raisons Ă©conomiques, se prononcent nĂ©anmoins pour leur limitation Ă  25.000 par an, alors que cette limite provoquera le dĂ©part de DHL, principal pourvoyeur de vols de nuit ! Manifestement un certain nombre de partis, qui s’imaginent ĂȘtre les dĂ©fenseurs du pĂŽle de dĂ©veloppement de l’aĂ©roport urbain de Zaventem, n’ont toujours pas compris que c’est prĂ©cisĂ©ment ce dĂ©veloppement dĂ©mesurĂ© qui provoquera sa perte et sa dĂ©localisation inĂ©luctable.

Le tableau, joint en annexe, résume la position de chacun des partis par rapport aux 10 points du plan.
Il fournit aux électeurs concernés, des éléments de choix importants, à la veille des élections.

Un nombre croissant de personnes survolĂ©es, dans la rĂ©gion de Bruxelles et de sa pĂ©riphĂ©rie, se dĂ©clarent prĂȘtes Ă  sanctionner les partis MR/PS/VLD/SP.A-Spirit, qu’ils estiment responsables de leur situation intenable. Ils disent qu’ils re-voteront Ă  nouveau « selon leur conscience » aux Ă©lections suivantes.

[En cliquant ici, vous pourrez lire les rĂ©ponses complĂštes des partis et les rĂ©actions d’Air Libre->rub49]

SynthĂšse des positions des partis sur l’avenir de Zaventem

| |MR|FDF|PS|chH|Ecolo|VLD|SP.A|Groen|CD&V|
|limitation au transport de passagers + délestage autres fonctions ailleurs|NON|OUI|-|OUI|OUI|NON|-|OUI|NON|
|priorité aux destinations européennes de plus de 600 Km|NON|OUI|-|OUI|OUI[[sans exclure les transports passagers/fret, mais à condition de limiter le nombre de vols et les nuisances acceptables]]|NON|-|OUI[[distances sous les 500 Km]]|NON|
|Fermeture la nuit de 23h00 Ă  7h00|NON[[s’y conformera si l’Europe l’impose partout]]|OUI|-|NON[[refuse que l’on dĂ©passe les 25.000 vols de nuit permis (mais non atteints)]]|OUI[[8 heures de sommeil garanties Ă  tous, en ne fermant l’aĂ©roport que pendant 7 h (diff. h. pour atter. et dĂ©collages)]]|NON|-|OUI[[) les 25.000 vols de nuits actuels ne peuvent ĂȘtre modifiĂ©s que dans le sens d’une diminution. A fait des propositions au parlement europĂ©en pour l’interdiction des vols de nuit dans toute l’Europe]]|NON[[refuse que l’on dĂ©passe les 25.000 vols de nuit permis (mais non atteints); avions bruyants (<4QC) doivent ĂȘtre interdits la nuit, qui doit ĂȘtre de 8 heures (pas 7)]]|
|Liaison rapide avec gare TGV midi + enreg. bagages|-|OUI|-|-|OUI|NON[[opte pour le diabolo qui crĂ©e un arrĂȘt TGV de plus Ă  Zaventem et pour une halte RER]]|-|NON[[) prĂ©fĂšre le raccordement direct de l’aĂ©roport avec le TGV et l’enregistrement des bagages possible Ă  LiĂšge et Anvers]]|NON|
|Survol interdit de toute zone densĂ©ment peuplĂ©e|NON[[cadastre du bruit et densitĂ© de populations devront ĂȘtre Ă  la base des routes dĂ©finitives]]|OUI|-|OUI|OUI|NON|-|NON[[partisans d’une dispersion Ă©quitable accompagnĂ©e d’une diminution suppression progressive des vols de nuit et un plafonnement des vols de jour]]|NON|
|RĂ©tablir des couloirs non habitĂ©s, avec indemnisation des personnes les + exposĂ©es|-[[souhaite mise en euvre d’un programme d’isolation]]|OUI|-|OUI[[interdiction de bĂątir dans les zones les +exposĂ©es et fond d’indemnisation]]|OUI|NON[[les commune doivent prendre leurs responsabilitĂ©s et ne pas crĂ©er de nouvelle zones de nuisance par l’octroi de permis de bĂątir, le programme d’isolation doit ĂȘtre revu en fonction de la dispersion maximale]]|-|NON[[plus possible aujourd’hui, vu la politique d’amĂ©nagement du territoire pratiquĂ©e]]|NON[[plus possible aujourd’hui, vu la politique d’amĂ©nagement du territoire pratiquĂ©e]]|
|Recul du seuil de piste, gradient de montée plus élevé|OUI|OUI|-|OUI|OUI|-|-|OUI|OUI|
|Modifier la licence de BIAC avant privatisation + de contraintes envir.|NON|OUI|-|-[[un comitĂ© interministĂ©riel permanent rassemblant les Ministres concernĂ©s par la politique aĂ©roportuaire en rĂ©gion Bruxelloise et dans sa pĂ©riphĂ©rie doit en dĂ©cider]]|OUI[[il faudra y inscrire aussi le nombre maximum de vols autorisĂ©s et un incitant Ă  gĂ©nĂ©rer moins de nuisances]]|NON[[lors de la privatisation de la BIAC, une licence d’exploitation reprenant les mĂȘmes point que le contrat de gestion actuel seront imposĂ©s Ă  la nouvelle S.A.]]|-|OUI|-[[ne mentionne de nouvelles mesures environnementales que pour les communes limitrophes : murs anti bruit et hangar de test des moteurs (dans le cadre du permis d’environnement)]]|
|AutoritĂ© indĂ©pendante de verbalisation dissuasive des infractions|OUI|OUI|-|OUI|OUI[[un prĂ©alable Ă  la privatisation de BIAC]]|-|-|OUI|OUI[[cette fonction doit ĂȘtre attribuĂ©e aux 2 mĂ©diateurs pour l’aĂ©roport]]|
|Augmentation des redevances pour compenser la diminution du nombre de vols|NON|OUI|-|-|OUI[[cette augmentation des redevances doit aller Ă  un fond pour dĂ©velopper les alternatives Ă  l’avion et pas Ă  BIAC]]|OUI[[plutĂŽt des taxes variables en fonction de l’heure de dĂ©collage et du bruit produit]]|-|OUI|NON|