Les Ministres Bruxellois se réjouissent

Le ministre-prĂ©sident de la RĂ©gion bruxelloise, Daniel Ducarme (MR), et son ministre de l’Environnement, Didier Gosuin, se sont rĂ©jouis vendredi soir de l’accord intervenu au sein du gouvernement fĂ©dĂ©ral sur le dĂ©veloppement de DHL en Belgique.

«Pour la premiĂšre fois – et c’est fondamental -, tout investissement supplĂ©mentaire Ă  l’aĂ©roport de Bruxelles-National est soumis Ă  l’accord de coopĂ©ration liant le pouvoir fĂ©dĂ©ral, la Flandre et la RĂ©gion de Bruxelles-Capitale. Quoi qu’il arrive, l’accord de la RĂ©gion de Bruxelles-Capitale est indispensable», ont-ils indiquĂ© dans un communiquĂ© conjoint.

Selon les deux responsables bruxellois, l’analyse du dossier se fera en tenant compte du respect de la dĂ©claration gouvernementale fĂ©dĂ©rale et donc de la prise en considĂ©ration d’un cadastre du bruit rĂ©ellement ressenti par la population bruxelloise, de l’indispensable dispersion des vols, de l’utilisation d’une flotte d’avions modernes – et donc moins bruyants – et de la mise en oeuvre du plan acoustique.

«La nĂ©gociation examinera aussi le transfert de certaines autres activitĂ©s aĂ©roportuaires de Zaventem vers d’autres aĂ©roports», ajoutent-ils. Pour ce qui concerne l’emploi, l’agence bruxelloise sera associĂ©e Ă  l’examen du dossier, a assurĂ© M. Ducarme.

M. Gosuin a pour sa part assurĂ© qu’il serait «fidĂšle et loyal Ă  la dĂ©claration gouvernementale fĂ©dĂ©rale» – aprĂšs que le FDF eut exprimĂ© Ă  la fin de l’an dernier des rĂ©serves sur le plan de rĂ©partition des vols approuvĂ© par le gouvernement. Le ministre s’est lui aussi rĂ©joui du fait que les Bruxellois puissent ĂȘtre partenaires Ă  part entiĂšre dans la future dĂ©cision liĂ©e au dĂ©veloppement de DHL.

«Sur le plan des nuisances acoustiques, nous allons traiter ce dossier en toute transparence et toute objectivitĂ©, sans prĂ©cipitation. Nous allons analyser les propositions de DHL Ă  la lumiĂšre du cadastre de bruit rĂ©el que l’Institut bruxellois de Gestion de l’Environnement (IBGE) est chargĂ© de rĂ©aliser et tenir compte des niveaux de bruit auquel la population bruxelloise est actuellement soumise», a ajoutĂ© M. Gosuin.

Selon lui, «ce cadastre du bruit rĂ©el doit donc rester la pierre angulaire de la politique aĂ©roportuaire en Belgique». «Aucune dĂ©cision ayant un impact sur la qualitĂ© de vie des riverains survolĂ©s ne peut ĂȘtre envisagĂ©e en dehors de ce cadastre», a-t-il enfin prĂ©venu.

Van Cau se réjouit

Le ministre-président du gouvernement wallon, Jean-Claude Van Cauwenberghe, se réjouit que le gouvernement fédéral ait donné un signal fort en faveur du maintien de DHL en Belgique, a-t-on fait savoir vendredi à son cabinet.

«Nous comprenons tout Ă  fait la prioritĂ© qui est accordĂ©e Ă  une Ă©tude de faisabilitĂ© sur l’extension de DHL Ă  l’aĂ©roport de Bruxelles-National. Nous allons en outre continuer Ă  ĂȘtre proactifs pour Ă©tudier l’implantation de la sociĂ©tĂ© de courrier express en Wallonie dans le cadre d’un partenariat avec le fĂ©dĂ©ral ou l’un de ses outils», a soulignĂ© le chef de cabinet du ministre-prĂ©sident, Olivier Vanderrijst. M. Vanderrijst a prĂ©cisĂ© qu’en ce qui concerne les modalitĂ©s financiĂšres de ce partenariat, aucune solution n’Ă©tait a priori rejetĂ©e.

L’UBCNA regrette

Le bourgmestre de WoluwĂ©-Saint-Pierre et prĂ©sident de l’Union belge contre les nuisances des avions (UBCNA), Jacques Vandenhaute (MR), a regrettĂ© vendredi que le gouvernement ait, «une fois de plus, reportĂ© au 1er septembre le choix de l’aĂ©roport qui accueillera DHL».

Par ailleurs, selon l’association, les chiffres de coĂ»t de construction d’un nouvel aĂ©roport avancĂ©s par BIAC, la sociĂ©tĂ© gestionnaire de l’aĂ©roport de Bruxelles-National ont Ă©tĂ© «exagĂ©rĂ©s vers le haut». «Seul le rapport officiel du Parlement français fixant le coĂ»t total d’un nouvel aĂ©roport Ă  1,3 milliard d’euros tient la route», a assurĂ© M. Vandenhaute dans un communiquĂ©, «Les propos du patron de BIAC faisant Ă©tat de 10.000 riverains dĂ©rangĂ©s autour de Zaventem sont indĂ©cents, grossiers et provocateurs», a encore dĂ©clarĂ© le bourgmestre de WoluwĂ©-Saint-Pierre en rĂ©pĂ©tant que «la dispersion des trajectoires des avions n’est pas une bonne politique».

Selon l’UBCNA, enfin, le gouvernement devrait «absolument imposer de diminuer le quota de bruit par avion admis la nuit».

Des regrets flamands

Les plans de DHL sont connus depuis longtemps. Il n’y a donc aucune raison de reporter la dĂ©cision qui doit ĂȘtre prise dans ce dossier, a indiquĂ© vendredi le parti flamand N-VA en rĂ©action aux travaux du Conseil des ministres. Selon le parti nationaliste, le gouvernement fĂ©dĂ©ral n’a en fait «rien dĂ©cidé».

La vice-présidente de la N-VA Frieda Brepoels et le parlementaire Kris Van Dijck ont vendredi rencontré la direction de DHL. Il est notamment ressorti de cette réunion que les gouvernements fédéral et flamand étaient parfaitement au courant des projets détaillés de la compagnie de courrier express depuis des mois.

La seule question est, selon les reprĂ©sentants de la N-VA, de savoir si le gouvernement veut rĂ©pondre positivement Ă  la demande et aux besoins de l’entreprise. Une telle dĂ©cision ne nĂ©cessite pas six mois de rĂ©flexion, estime le parti. Le gouvernement veut reporter sa dĂ©cision jusqu’aux Ă©lections afin de ne pas annoncer de «mauvaises nouvelles», ont enfin indiquĂ© Frieda Brepoels et Kris Van Dijck.