Une marche vers l’a√©roport de Zaventem aura lieu le dimanche 12 novembre

pdf : communiqueŐĀ 12 novembre BALB

Atteintes √† la sant√©, √† l’environnement local et au climat : une marche vers l’a√©roport de Zaventem aura lieu le dimanche 12 novembre

Le permis d‚Äôenvironnement de Brussels Airport expirera mi-juillet 2024. L’a√©roport a d√©j√† exprim√© son souhait de continuer √† cro√ģtre. Les riverains demandent aux ministres Zuhal Demir et Georges Gilkinet de placer la protection de la sant√© publique et de l’environnement au-dessus des profits des actionnaires priv√©s de l’a√©roport. Pour appuyer leur demande, les groupes d‚Äôhabitants et les associations environnementales de Flandre, de Bruxelles et de Wallonie organisent une marche commune vers l’a√©roport le dimanche 12 novembre.
De mal en pis
En avril, le bureau d‚Äô√©tudes ENV-ISA a calcul√©, √† la demande du Bond Beter Leefmilieu, que le bruit des avions de l’a√©roport de Bruxelles perturbe gravement le sommeil de 109 000 riverains et expose environ 50 000 personnes √† un risque accru de maladies cardiovasculaires. Le co√Ľt m√©dico-√©conomique des nuisances sonores s‚Äô√©l√®ve √† plus de 1 milliard d‚Äôeuros.

Notre environnement subit √©galement de lourdes cons√©quences li√©es au trafic a√©rien. Les avions d√©collant de l’a√©roport de Bruxelles √©mettent plus d’oxydes d’azote que l‚Äôensemble des entreprises du port d’Anvers, ainsi que plus de gaz √† effet de serre que ce qui est √©mis par le chauffage d’un million de foyers.

Le plus inqui√©tant est que l’a√©roport ne parvient pas √† r√©soudre ses probl√®mes et la situation va de mal en pis, selon¬†Jasper Wouters du Bond Beter Leefmilieu: ¬ę¬†Le rapport de l‚Äô√©tude des incidences environnementales en dit long : au cours des dix prochaines ann√©es, davantage de personnes souffriront de perturbations graves du sommeil, et davantage d’oxydes d’azote seront rejet√©s dans l’air. L’effet des avions plus √©conomes en carburant est compl√®tement annul√© par l’utilisation d’avions plus gros et en plus grand nombre. De plus, les routes autour de l’a√©roport seront encore plus congestionn√©es en raison d’une augmentation de 40 % du trafic de camions. Cela mettra davantage de pression sur la qualit√© de vie de centaines de milliers de riverains ainsi que sur la qualit√© de notre environnement.¬†¬Ľ
Le moment de vérité

Les riverains en ont assez des faux espoirs et des atermoiements des trois derni√®res d√©cennies. Face au constat que la direction de l’a√©roport va jusqu‚Äô√† √©laborer des projets de croissance et recherche un permis perp√©tuel, les groupes d‚Äôhabitant¬∑e¬∑s et les associations environnementales sont d√©termin√©s √† mettre tout en Ňďuvre : p√©tition, manifestation, voire actions en justice. Ils¬∑elles souhaitent de la sorte pousser le gouvernement √† imposer des objectifs contraignants en mati√®re de bruit et de gaz √† effet de serre √† l’exploitant de l’a√©roport et aux compagnies a√©riennes. Selon les riverains, l’interdiction des vols de nuit est la seule mani√®re prouv√©e de r√©tablir le repos nocturne. Ils demandent √©galement un plafonnement du nombre de mouvements a√©riens et des limites quant au bruit et au nombre de survols auxquels ils¬∑elles sont expos√©¬∑e¬∑s.

Jos Jonckers du Burgerforum Luchthavenregio¬†: ¬ę¬†Les responsables politiques ont syst√©matiquement prot√©g√© l’exploitant de l’a√©roport au cours des derni√®res ann√©es. Le moment de v√©rit√© est maintenant venu, car le rapport de l‚Äô√©tude des incidences environnementales indique clairement que l’impact de l’a√©roport se fait sentir bien au-del√† de Louvain, Vilvorde, Wavre et Waterloo, et que les avanc√©es technologiques n’apportent que peu de solutions. Seule la limitation de la croissance de l’a√©roport peut r√©tablir l’√©quilibre entre √©conomie, √©cologie et sant√©.¬†¬Ľ
Les gens se mobilisent
Ensemble, nous sommes forts, d√©clare¬†Bertrand Waucquez de l‚ÄôUnion Belge Contre les Nuisances A√©riennes¬†: ¬ę¬†Il est extr√™mement important que nous fassions entendre notre voix avec une importante coalition de riverains et d‚Äôassociations environnementales de Flandre, de Bruxelles et de Wallonie. Cela envoie un signal tr√®s fort aux responsables politiques, tant flamands que f√©d√©raux, leur indiquant qu’ils ne peuvent plus ignorer nos demandes. Le dimanche apr√®s-midi du 12 novembre, nous voulons mobiliser un grand nombre de personnes. √Ä partir de la gare de Zaventem, nous organiserons une marche vers l’entr√©e de l’a√©roport.¬†¬Ľ

Notre message est simple et clair, ajoute¬†Brigitte Buffard de Bruxelles Air Libre¬†: ¬ę¬†Nous ne sommes pas contre l’a√©roport. Nous demandons un cadre clair dans lequel l’a√©roport pourra op√©rer au cours des prochaines d√©cennies, en respectant notre sommeil et notre sant√©. L’a√©roport de Bruxelles se trouve dans une zone urbaine dens√©ment peupl√©e. On ne peut pas l’exploiter sans tenir compte de la sant√© de ces centaines de milliers de riverains. Si on le fait, on est coupable de n√©gligence. Et, nous ne l’accepterons pas.¬†¬Ľ

Contact presse : 

Bertrand Waucquez, Union Belge Contre les Nuisances Aériennes, bertrand.waucquez@outlook.com, 0485 92 78 03

Brigitte Buffard, brigitte.buffard13@gmail.com, 0476 24 39 84

Jasper Wouters, collaborateur du réseau politique, 0487 90 77 96, jasper.wouters@bblv.be

Julie Steendam, responsable des relations presse, 0497 44 62 17, pers@bblv.be