Un groupe de mĂ©decins livre un rapport sur l’impact des nuisances sonores sur la population

05/01/2009

Evere revisite le bruit des avions

Un groupe de mĂ©decins livre un rapport sur l’impact des nuisances sonores sur la population

EVERE
« Beaucoup de nos patients se plaignent du bruit parfois incessant engendrĂ© par le survol de leur habitation. Nous remarquons, dans notre pratique, les consĂ©quences nĂ©fastes qu’ont ces nuisances sur la santĂ© des gens que nous rencontrons chaque jour. »

L’aĂ©roport de Zaventem et l’impact de son trafic aĂ©rien ont dĂ©jĂ  suscitĂ© maintes Ă©tudes sur les troubles occasionnĂ©s sur la santĂ© des Bruxellois, notamment ceux du nord-est de la ville, survolĂ©s nuit et jour.

Qu’importe, Ă  Evere, un groupe de mĂ©decins s’est une nouvelle fois penchĂ© sur le sujet, aprĂšs avoir constatĂ© une hausse importante de personnes atteintes de troubles auditifs dans leur patientĂšle locale.

En rĂ©sulte un rapport mĂ©dical sur les nuisances sonores liĂ©es au trafic aĂ©rien et leurs effets sur la santĂ©, rĂ©digĂ© dans le cadre du plan bruit par le Dr Magali Koelman, mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste officiant Ă  Evere. « Notre rĂŽle d’acteur de santĂ© publique que nous confĂšre notre profession, Ă  savoir la position de mĂ©decin de premiĂšre ligne, a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© mis en avant en 2001 », prĂ©vient-elle d’emblĂ©e. « Or, en 2002 et 2003, l’aĂ©roport a modifiĂ© son comportement et augmentĂ© son trafic aĂ©rien de façon notable. Les consĂ©quences qui en dĂ©coulent sont nĂ©fastes sur la population everoise, surtout celle du bas Evere. »

Difficile, par contre, de mettre un chiffre sur les personnes souffrant de ces incessants survols. « Encore faut-il voir le lien de cause Ă  effet de toutes les pathologies existantes », signale, prudente, Magali Koelman. « D’aprĂšs l’enquĂȘte de 2001, prĂšs d’une personne sur quatre se sent dĂ©rangĂ©e par le bruit du trafic aĂ©rien. »

Ce chiffre, qui a trÚs probablement augmenté depuis, amÚne désormais le Dr Koelman et ses confrÚres à aborder les pathologies de ses patients en fonction du survol dont ils sont victimes.

Baisse de l’audition, insomnies, hypertension, dĂ©pression, alcoolisme,… sont Ă  inscrire au tableau. Les nuisances sonores d’un aĂ©roport sur la santĂ© physique et mentale ne sont plus Ă  dĂ©montrer. « Ces effets sont encore plus marquĂ©s chez les sujets fragiles, comme les enfants, les personnes ĂągĂ©es, les personnes atteintes de maladies chroniques, les femmes enceintes », poursuit Magali Koelman. « Cela a un effet sur la consommation des mĂ©dicaments, alors que le problĂšme n’est pas lĂ … »

Ludivine Nolf

Un groupe de mĂ©decins d’Evere constate une grave augmentation des pathologies auditives depuis cinq ans. En cause : le survol incessant des avions de Zaventem.

[->http://www.dhnet.be/dhjournal/archives_det.phtml?id=897775]