Modifications en vue dans l’actionnariat de l’a√©roport

Selon Trends-tendances, Macquarie veut vendre 26% de ses parts dans l’a√©roport de Zaventem √† l’un de ses propres fonds.

Lu sur trends.be :

Macquarie utilisera-t-il l’argent de Brussels Airport pour s’offrir Gatwick ?

Le propri√©taire australien de l’a√©roport bruxellois compte en vendre 26 % √† l’un de ses propres fonds d’investissement. Macquarie Airports devrait en retirer une plus-value de 47 %… De quoi s’offrir Londres Gatwick ?

Macquarie Airports, qui d√©tient une participation de 62,1 % dans le capital de l’a√©roport de Bruxelles, √† l’intention de c√©der 26 % de ses parts. Ce bloc n’ira pas tr√®s loin puisque l’acheteur potentiel est un fonds du groupe Macquarie, le Macquarie European Infrastructure Fund 3. Comme son nom l’indique, cette famille de fonds d’investissement vise principalement des activit√©s li√©es aux infrastructures.

Il faut pr√©ciser que le groupe australien, actif surtout dans les services financiers, d√©tient au total 75 % de l’a√©roport bruxellois : 62,1 % via Macquarie Airports, le solde via deux autres fonds, dont le Macquarie European Infrastructure Fund 1. Les 25 % restants sont entre les mains de l’Etat belge.

Cette vente, qui doit √™tre approuv√©e par les actionnaires r√©unis en assembl√©e extraordinaire fin octobre, intervient alors que Macquarie Airport a fait √©tat mercredi d’une perte de 274,3 millions de dollars australiens, √† l’issue du premier semestre de 2008. Un an plus t√īt, la soci√©t√© cot√©e en Australie affichait un b√©n√©fice de 939,2 millions de dollars australiens. Le trafic passager est toutefois en hausse, passant de 27,17 millions √† 28,76 millions de personnes d’une ann√©e √† l’autre.

Macquarie Airports vend aussi 27 % de l’a√©roport de Copenhague
En m√™me temps qu’une cession partielle de sa participation dans Brussels Airport, Macquarie c√©dera la moiti√© de ses parts, soit 27 %, dans l’a√©roport de Copenhague. Zaventem n’a pourtant pas d√©m√©rit√© au premier semestre de l’ann√©e, avec un Ebitda de 107,4 millions d’euros (+ 12,8 %), √† comparer √† un chiffre de 465,3 millions d’euros pour l’ensemble de Macquarie Airports. Outre l’a√©roport bruxellois, celui-ci d√©tient quatre participations : Sydney (72,1 %), Copenhague (53,7 %), Bristol (35,5 %) et Japan Airport Terminal (14,9 %).

Selon l’agence de presse Bloomberg, la cession des actions de l’a√©roport de Bruxelles se fera avec une prime de 47 % par rapport au prix d’achat.

C’est en d√©cembre 2004 que Macquarie a acquis 70 % de ce qui s’appelait encore BIAC pour 735 millions d’euros, lui donnant un int√©r√™t √©conomique de 52 % dans l’a√©roport. En septembre 2006, Macquarie a acquis 1,9 % suppl√©mentaire pour pr√®s de 27 millions d’euros. Enfin, en octobre et novembre 2007, Macquarie Airports a achet√© 5 % aupr√®s de l’Etat belge pour 78 millions d’euros et 3,2 % aupr√®s d’un fonds de Macquarie pour 50,3 millions d’euros.

Le propri√©taire de Brussels Airport s’int√©resse √† Gatwick
Macquarie aimerait malgr√© tout s’√©tendre en Europe. Et, pourquoi pas, reprendre Londres Gatwick, le deuxi√®me a√©roport de la capitale britannique, via lequel ont transit√© plus de 32 millions de passagers en 2007.

Gatwick appartient √† BAA, une filiale du groupe espagnol Ferrovial qui contr√īle Heathrow, le premier a√©roport de Londres, et Stansted, le troisi√®me. Or, ces grands a√©roports ont connu de s√©rieux rat√©s ces derniers mois (en particulier Heathrow) et sont sous la loupe de la Competition Commission, qui exige la revente de deux de ces trois implantions londoniennes. Macquarie n’a pas attendu cette d√©cision pour faire part de son int√©r√™t √† BAA.

Outre Bruxelles, le groupe australien contr√īle les a√©roports de Bristol, de Copenhague et de Sydney, et cherche d’autres opportunit√©s. Gatwick est un candidat id√©al. Le prix pourrait d√©passer les 3,5 milliards d’euros. D’autres acheteurs se sont manifest√©s, comme Hochtief (Allemagne) et le GE-Credit Suisse Investment Fund. Pour l’autre a√©roport de Londres, Stansted, c’est Ryanair qui s’est d√©voil√©.

Que se passerait-il pour Brussels Airport si Macquarie mettait la main sur Gatwick ? Un transfert de savoir-faire, sans doute. Les a√©roports londoniens ont une certaine avance dans la gestion commerciale. Esp√©rons qu’ils ne transmettent pas cette coutume de BAA qui consiste √† informer les passagers du num√©ro de la porte d’embarquement le plus tard possible. Afin qu’ils fr√©quentent longuement les magasins et les restaurants !

[http://www.trends.be/fr/economie/entreprises/12-1634-46048/macquarie-utilisera-t-il-l-argent-de-brussels-airport-pour-s-offrir-gatwick–.html->http://www.trends.be/fr/economie/entreprises/12-1634-46048/macquarie-utilisera-t-il-l-argent-de-brussels-airport-pour-s-offrir-gatwick–.html]