Maladies infectieuses

Les maladies infectieuses Ă©mergentes reprĂ©sentent une menace globale pour la santĂ© humaine et animale, et le problème ira probablement en s’aggravant, dĂ©clare le Dr Andrew Cunningham dans le British Medical Journal.

L’Ă©mergence rĂ©cente de maladies telles que le SIDA, le SRAS et la grippe aviaire, a propulsĂ© les maladies infectieuses Ă©mergentes au sommet des agendas politiques et mĂ©dicaux, et mis en lumière l’importance de la vie sauvage comme rĂ©servoir et vecteur de maladies. Parmi les agents pathogènes causes des maladies infectieuses Ă©mergentes, 75 % sont zoonotiques, c’est-Ă -dire transmissibles de l’animal Ă  l’homme, la vie animale reprĂ©sentant une source importante croissante.

Mais comment explique-t-on l’accroissement actuel, apparemment rapide, de l’Ă©mergence de zoonoses Ă  partir de la vie sauvage ? Un des facteurs majeurs est un contact humain plus Ă©troit avec cette dernière. Sont en cause l’empiĂ©tement humain sur la vie sauvage et, par voie de consĂ©quence, la modification de l’habitat de celle-ci. Telle est la cause avancĂ©e de l’apparition du virus Ebola et de celui du SIDA. Les voyages internationaux et le commerce aĂ©riens reprĂ©sentent un autre facteur important. L’Ă©mergence du virus du Nil Occidental, du SIDA et du SRAS, a empruntĂ© ces voies. « Avec un accroissement prĂ©vu des transports internationaux aĂ©riens de l’ordre de 5 % par an pendant 20 ans, le problème des maladies infectieuses Ă©mergentes continuera Ă  s’amplifier, » indique Cunningham.

Ces maladies ne sont pas seulement un problème de santĂ© humaine mais constituent aussi une menace majeure pesant sur la vie animale et la conservation des espèces. Les espèces domestiques sont aussi menacĂ©es par certaines maladies infectieuses. Le problème n’est pas facile Ă  rĂ©soudre, mais le reconnaĂ®tre constitue un point de dĂ©part nĂ©cessaire pour les professions mĂ©dicales, vĂ©tĂ©rinaires et de conservation de la vie sauvage, lesquelles partagent dĂ©sormais un agenda commun.

[->http://www.futura-sciences.com/news-probable-aggravation-probleme-maladies-infectieuses-emergentes_7792.php]