Une liste noire européenne en 2006

La commission des Transports du Parlement europ√©en s’est prononc√©e ce mardi √† une tr√®s large majorit√© pour la cr√©ation √† l’√©chelle de l’Union europ√©enne d’une liste noire des compagnies a√©riennes dangereuses, laissant augurer une entr√©e en vigueur de celle-ci d√®s l’ann√©e prochaine.

Par 43 voix sur 44, les d√©put√©s membres de cette commission ont approuv√© la mise au point d’une telle liste qui compilerait dans un premier temps l’ensemble des interdictions de vol prononc√©es par les autorit√©s des diff√©rents pays de l’UE. La Commission europ√©enne aurait elle aussi la possibilit√© de sugg√©rer l’inscription d’une compagnie a√©rienne sur cette liste qui sera accessible au public.

Le rapport adopt√© mardi pr√©voit en outre une meilleure information des passagers concernant leur transporteur a√©rien lors de l’achat d’un voyage organis√© aupr√®s d’un tour op√©rateur. Il ouvre √©galement le droit √† un remboursement ou une compensation lorsque le voyage propos√© comporte un vol sur une compagnie jug√©e dangereuse au niveau international. Les voyageurs devant voler avec une compagnie qui aurait √©t√© inscrite sur la liste noire apr√®s leur r√©servation auront √©galement la possibilit√© de se faire rembourser leur ticket. Le rapport adopt√© mardi n’√©tablit toutefois pas de liste de crit√®res communs aux Vingt-cinq sur base desquels ceux-ci devront inscrire les compagnies a√©riennes sur la liste noire.

A plus long terme, la Commission europ√©enne esp√®re en effet convaincre les Etats membres de d√©finir des crit√®res techniques communs conduisant √† l’inscription d’une compagnie sur la liste noire europ√©enne, et √©viter ainsi de revoir √† l’avenir certaines compagnies interdites dans un pays de l’UE, mais autoris√©e dans un autre.

Le dossier sera à nouveau examiné lors de la séance plénière du 15 novembre prochain. Co-législateurs avec le Parlement, les ministres européens des Transports devraient eux aussi approuver le principe de liste noire européenne lors de leur prochaine réunion, le 1er décembre.

Avanc√©e apr√®s le crash d’un charter en Mer Rouge fin 2004, l’id√©e de cr√©er une liste noire europ√©enne a connu un coup d’acc√©l√©rateur cet √©t√© apr√®s une s√©rie d’accidents a√©riens en cascade. Dans la meilleure des hypoth√®ses, celle-ci devrait voir le jour d√©but 2006. La Grande-Bretagne, la France et la Belgique sont √† ce jour les seuls pays europ√©ens √† publier sur internet leur liste noire des compagnies a√©riennes interdites sur leur territoire national.