Maastricht menace Liège-Bierset

La Ville et des riverains se plaignent du bruit des avions.
Deux recours seront d√©pos√©s ce jeudi au conseil d’√Čtat et aupr√®s du ministre Lutgen.

Ph.Law.

L’a√©roport de Li√®ge-Bierset est aujourd’hui l’objet d’une attaque de la part de la Ville et des riverains de Maastricht. Au nom des autorit√©s communales de la localit√© batave, l’avocat li√©geois, MeAlain Lebrun (√©galement conseil de l’Arach, l’Association des riverains de l’a√©roport de Charleroi) introduira ce jeudi un recours en intervention volontaire au Conseil d’Etat contre le permis relatif √† l’allongement de la piste principale de l’a√©roport li√©geois. Son recours vient en appui √† l’action en suspension de la commune de Riemst et de trois autres riverains contre le permis et introduite via le cabinet de son confr√®re MeLuc Misson. La R√©gion flamande aurait √©galement introduit un recours de son c√īt√© contre l’allongement de la piste de Li√®ge-Bierset.

Et pourtant, √† l’initiative du ministre wallon Andr√© Antoine (CDH), des contacts r√©guliers ont lieu maintenant entre la R√©gion wallonne et les communes du Limbourg belge touch√©es par le bruit de Bierset.

Le permis d’environnement

Parall√®lement √† ce tir group√© contre le site li√©geois et la soci√©t√© gestionnaire (SAB), MeAlain Lebrun d√©posera √©galement aujourd’hui un recours contre le permis d’environnement octroy√© √† l’a√©roport par les autorit√©s wallonnes. Cette derni√®re action sera introduite aupr√®s du ministre wallon Beno√ģt Lutgen (CDH). ¬ęJe ne sais pas si cette action aboutira, mais c’est le pr√©alable √† tout recours aupr√®s du conseil d’Etat¬Ľ, indique MeLebrun, indiquant ainsi que la Ville de Maastricht est pr√™te √† aller jusqu’au bout de ses d√©marches.

D’apr√®s lui, Maastricht ne fait que d√©fendre ses habitants, victimes des nuisances g√©n√©r√©es par des avions de Li√®ge-Bierset. Il y a un an, la ville hollandaise recevait pr√®s de 200 plaintes par an contre le bruit de Bierset. En janvier, 5 habitants de Maastricht ont sollicit√© une entrevue avec les responsables de la Soci√©t√© wallonne des a√©roports (Sowaer). Objectif: avoir des informations sur les mouvements d’avions √† Li√®ge-Bierset. Le jour du rendez-vous, ils auraient √©t√© accompagn√©s par un fonctionnaire de la Ville de Maastricht.

Le conseil de Maastricht a √©crit √† l’Autorit√© ind√©pendante de contr√īle des nuisances a√©roportuaires en R√©gion wallonne (ACNAW) pour se plaindre du survol de la ville n√©erlandaise. Il s’est √©galement tourn√© vers Belgocontrol, l’organe de contr√īle du ciel belge, mais il n’a pas encore re√ßu de r√©ponse. Des √©tudes d’√©valuation des nuisances et du nombre de survol sont en cours, mais les premiers r√©sultats semblent noter des d√©sagr√©ments non n√©gligeables.

Pour Maastricht, les autorit√©s wallonnes doivent prendre des mesures pour faire cesser les infractions. ¬ęIl y a des avions qui survolent l’agglom√©ration de Maastricht, mais √† une altitude qui n’est pas consid√©r√©e par la l√©gislation internationale comme pouvant g√©n√©rer des nuisances √† prendre en consid√©ration¬Ľ, dit-on √† Bierset o√Ļ on se veut serein devant les recours.

© La Libre Belgique 2005

Commentaire de Bruxelles Air Libre Brussel :

Int√©ressant de noter la r√©action des Pays-Bas vis-√†-vis des projets d’extension d’un a√©roport d’une autre r√©gion (Wallonie).

D√©j√† √† Zurich, l’extension voulue par la Suisse a d√Ľ √™tre annul√©e, suite √† l’intervention de l’Allemagne qui en aurait subi une part importante de nuisances.

Pourquoi Bruxelles devrait être la victime expiatoire des projets de développement de Zaventem ?