Bruxelles-National inquiète la Ville

WILLIAM BOURTON

Le collège des bourgmestre et Ă©chevins de la Ville de Bruxelles a dĂ©cidĂ©, hier, d’introduire un recours en annulation devant le Conseil d’État Ă  l’encontre de l’arrĂŞtĂ© du gouvernement rĂ©gional flamand du 30 dĂ©cembre dernier, renouvelant pour 20 ans le permis d’exploitation de la sociĂ©tĂ© Biac pour l’aĂ©roport de Bruxelles-National. Permission d’ester en justice sera demandĂ©e lors du prochain conseil communal.

L’affaire n’est pas neuve. Le 13 juillet dernier dĂ©jĂ , la Ville avait marquĂ© son opposition au renouvellement du permis d’exploitation de la sociĂ©tĂ© en charge de la gestion du trafic Ă  Zaventem, dĂ©livrĂ© par la dĂ©putation permanente du Brabant flamand. Selon les autoritĂ©s communales bruxelloises, le document n’avait pas tenu compte des dolĂ©ances de la Ville, exprimĂ©es lors de l’enquĂŞte publique, auprès des communes de Zaventem, Machelen, Kortenberg et Steenokkerzeel. La Ville s’Ă©tait jointe aux critiques Ă©mises par de (très) nombreux habitants visant notamment les nuisances environnementales dues Ă  l’exploitation de l’aĂ©roport sur la santĂ©, le bien-ĂŞtre, voire la sĂ©curitĂ© des habitants.

Le 15 juillet 2004, le collège Ă©chevinal avait donc dĂ©cidĂ© d’introduire un recours devant le gouvernement rĂ©gional flamand Ă  l’encontre de la dĂ©cision de la dĂ©putation permanente brabançonne. Ce recours n’empĂŞcha pas ledit gouvernement nordiste de confirmer, le 30 dĂ©cembre, la dĂ©cision provinciale, moyennant quelques obligations complĂ©mentaires.

Signalons par ailleurs que le bourgmestre et les Ă©chevins de la Ville de Bruxelles ont dĂ©cidĂ© de payer la cotisation de membre 2005 Ă  l’association Bruxelles Air Libre. (Avec Belga.)