ECOLO s’explique

Depuis quelques jours, circulent des informationsinexactes quant √† la position d’Ecolo dans le dossier des avions.

Dans ce contexte √©lectoral o√Ļ le MR et le PS ont int√©r√™t √† faire oublier leur politique dans le domaine et o√Ļ le CDh se r√©fugie dans le discours simpliste de la critique √† tous vents, ECOLO tient √† faire la mise au point
suivante :

1. ECOLO reste le seul parti √† d√©fendre une interdiction totale des vols de nuit, malgr√© les chantages √† l’emploi scandaleux de toute une s√©rie d’acteurs de ce dossier

2. ECOLO reste le seul parti √† pr√īner, √† d√©faut de consensus sur l’interdiction totale des vols de nuit, le choix de la diminution maximale des nuisances et des risques pour le plus grand nombre et ce par :
-* un plafonnement du nombre de mouvements (dans un but de limitation des nuisances sonores mais aussi de la pollution
atmosphérique)
-* l’instauration d’une p√©riode de couvre-feu
-* la réduction des QC de bruit maximum en pré-et post-nuit [tout en programmant la suppression des vols de nuitla
concentration des vols de nuit sur une trajectoire unique optimalisée (25 droite avec virage à droite le plus vite possible)
-* des mesures d’accompagnement (rachat ou insonorisation des maisons expos√©es au bruit nocturne)

Cette option répond aux préoccupations de sécurité,
d’isolation acoustique possible et de moindre nuisance pour le plus grand nombre. Aucun autre parti n’en parle alors m√™me que la Cour de Cassation a cass√© le seul dispositif qui emp√™chait cette solution favorable au plus grand nombre. Un choix bon pour tous, y compris pour le Noordrand qui b√©n√©ficierait concr√®tement d’un programme d’isolation acoustique ou d’expropriation.

3. ECOLO est le seul parti √† d√©velopper un discours critique constructif sur les d√©placements, qu’ils soient urgents ou non, de marchandises ou de personnes. C’est ainsi que nous sommes les seuls √† insister sur l’importance de d√©velopper davantage les projets et principes suivants :
-* OUI au d√©veloppement d’un r√©seau de TGV-Fret pour soulager une partie du transport par voie a√©rienne
-* OUI au d√©veloppement du transport multimodal des marchandises en d√©veloppement notamment √† partir des plates-formes multimodales (eau/rail/route) de Schaerbeek/formation, Seraing et Pont-√†-celles, des Centres de Distribution Europ√©ens r√©pondant aux besoins de transport de marchandises et de cr√©ation d’emplois de qualit√©.
-* OUI √† la promotion du train plut√īt que l’avion pour toutes les destinations √† distance TGV. Il est, par exemple, absurde de privil√©gier l’avion pour aller √† Londres alors que le TGV dessert cette destination dans des d√©lais tr√®s comp√©titifs.

4. ECOLO reste le seul parti √† oser se mouiller pour montrer qu’il est possible de d√©fendre des solutions alternatives qui respectent au mieux la s√©curit√© et le bien-√™tre d’un maximum de personnes, le tout sur ase d’arguments objectifs. C’est dans ce sens que nous avons command√© une √©tude bas√©e sur les exp√©riences internationales, dont il est possible de retirer les enseignements suivants :
-* La plupart des autres a√©roports s’en sortent conomiquement en s’imposant soit une interdiction totale des vols de nuit, oit une p√©riode de nuit calme
-* Les aéroports comparables à Bruxelles évitent de survoler des zones densément peuplées
-* Quasi tous les aéroports organisent leurs atterrissages et décollages en fonction de critères objectifs tels que
la direction du vent et la localisation des centres urbains et non sur la base de choix purement politiques comme cela est prévu dans la déclaration de majorité adoptée non seulement par Anciaux mais aussi par le PS et le MR (PRL-FDF)

5. ECOLO a par ailleurs analys√© sur base de cette comparaison, le plan de d√©veloppement de l’a√©roport de Bruxelles-National, d’o√Ļ il ressort les commentaires suivants :

-* Si l’on tient compte de l’√©volution du transport a√©rien en Belgique, en Europe et dans les pays industrialis√©s en
g√©n√©ral, on constate que d’autres mod√®les de d√©veloppement et d’autres sch√©mas d’exploitation sont possibles √† Bruxelles-National qui permettent un maximum de s√©curit√© pour le plus grand nombre.
-* Ainsi, il para√ģt possible dans un certain nombre de cas de ne plus syst√©matiquement d√©coller vers Bruxelles et le Noordrand.

6. ECOLO n’a pris aucune d√©cision suite √† cette √©tude, puisque nous ne sommes pas en situation d’en prendre. En aucun cas, ECOLO n’a plaid√© et ne plaidera pour une utilisation renforc√©e de la piste 02 ou 20. Bien au
contraire, nos propositions aboutissent √† soulager totalement les habitants concern√©s par cette piste la nuit et largement le jour. Ceci est la seule position officielle d’ECOLO.

7. ECOLO soumet cette étude au débat et notre volonté de se
concerter d’abord avec les habitants est traduite par nos invitations √† d√©battre lors de deux soir√©es le 17 mars √† Woluw√©-St-Lambert et le 25 mars √† Laeken.

En conclusion, nous tenons à dire que cette tentative de déstabilisation par la désinformation nous choque profondément. Nous voyons là une manoeuvre électorale scandaleuse de la part de partis qui ne sont évidemment pas prêts à assumer leurs propres responsabilités en la matière. Nous vous invitons, cher citoyens à retenir aussi les leçons du passé : à quoi a servi de voter massivement pour le PS ou le MR ?

Excusez-nous pour ce ton plus dur quelque peu inhabituel de notre part, mais le temps des clich√©s entretenus sur le dos d’Ecolo pour masquer les reculs des autres partis dans la d√©fense des habitants est fini. Plus que jamais
nous prenons nos responsabilit√©s pour essayer de rendre cette soci√©t√© plus √©cologique, c’est-√†-dire une soci√©t√© qui n’oppose plus l’int√©r√™t √©conomique √† celui du social et des habitants.

Isabelle Durant, Sénatrice

Marie Nagy, Députée fédérale

Christos Doulkeridis, Député bruxellois