Soutenez les associations de riverains !

Chers amis,

La pollution sonore et atmosphérique causée par les avions est un problème
croissant pour nous tous et pour nos familles.

Si vous habitez l’est ou le nord de Bruxelles (ou les alentours de Bierset),
vous savez très bien ce dont il s’agit : vous subissez au quotidien, de nuit
comme de jour, en semaine comme le weekend, le vacarme causé par le trafic
aérien.

Si vous habitez ailleurs, vous vous sentez peut-être moins concerné par le
problème. Vous entendez de plus en plus le bruit des avions, surtout en
Ă©tĂ©, mais dans l’ensemble vous avez l’impression d’ĂŞtre protĂ©gĂ©s. Ce
pourrait ĂŞtre une erreur.

Les projets actuellement développés de concert par le gouvernement fédéral,
BIAC et DHL visent à une extension majeure du trafic aérien au-dessus du
grand Bruxelles, de jour comme de nuit, avec des conséquences néfastes pour
le bien-être et la santé de nos familles. Même les justifications
Ă©conomiques donnĂ©es Ă  l’entreprise sont très discutables, voire complètement
fantaisistes.

Cette grave pollution sonore qui s’annonce n’est pas une fatalitĂ© : elle est
le rĂ©sultat du choix dĂ©libĂ©rĂ© de quelques-uns. La rĂ©signation n’est donc pas
de mise. Au contraire, les habitants du grand Bruxelles doivent SE
MOBILISER activement dès maintenant pour faire obstacle Ă  l’extension du
trafic aérien et pour défendre leur qualité de vie.

Que faire en pratique ?

-* en priorité : soutenir les associations de riverains :
-** Bruxelles Air Libre (info@bruairlibre.be)
-** UBCNA (ubcna@woluwe1150.irisnet.be),
-** Wake up Kraainem.

Apportez-leur un soutien moral, intellectuel, logistique et
financier (les recours au Conseil d’Etat coĂ»tent cher);

-* sensibiliser et mobiliser un maximum de personnes au problème et à lapossibilité de changer la situation (par exemple en diffusant cet e-mail);

-* mener une campagne rĂ©solue et dĂ©terminĂ©e Ă  l’Ă©gard des responsables politiques, de BIAC et de DHL.

Je vous enverrai rĂ©gulièrement des informations et des suggestions d’actions simples et concrètes. Si vous souhaitez ne pas recevoir ces infos, merci de me le signaler.

Bien Ă  vous,

Antoine Henry de Frahan,

[->antoine.henrydefrahan@easynet.be]