Interpellation de Benoit Cerexhe,
chef de groupe CDH, opposition

Sujet de l’interpellation : demande d’organisation par la commne d’une consultation populaire au sujet de la volontĂ© de la population concernant le survol de la commune. Une interpellation similaire sera dĂ©posĂ©e par des conseillers CDH dans les communes de Woluwe-Saint-Lambert et Schaerbeek (voir la [proposition de motion de Denis Grimberghs->art113]).

Motivations données par B. Cerexhe :
-# avoir l’avis de la population sur cette question,
-# recevoir le cas échéant son soutien franc et massif,
-#  » être, M. le Bourgmestre, le premier bourgmestre bruxellois à faire une consultaion populaire !  »

RĂ©ponse de Jacques Vandenhaute : Je n’ai pas besoin d’une consultation populaire pour savoir ce que veulent les milliers de gens qui m’Ă©crivent en qualitĂ© de prĂ©sident de l’UBCNA, je n’ai pas besoin de dĂ©penser 5 millions d’anciens francs pour une consultation alors qu’il y a 17000 signatures sur une pĂ©tition qui a coĂ»tĂ© mille fois moins !

A ce moment, intervention de Bernard de Gerlache de Gomery, (conseiller communal MR, majoritĂ©, et administrateur de plusieurs sociĂ©tĂ©s dont quelques-unes sont soit actives dans les Ă©changes internationaux, soit propriĂ©taires de biens immobiliers situĂ©s Ă  Zaventem et dĂ©pendant directement ou indirectement de l’activitĂ© aĂ©roportuaire), qui dit, en rĂ©sumĂ©, qu’il faut privilĂ©gier le dĂ©veloppement Ă©conomique de Zaventem, que c’est ça la seule chose Ă  prendre en considĂ©ration, que les affaires sont prioritaires, qu’il faut crĂ©er de l’emploi ou le maintenir et que le reste, c’est du blabla.

M. B. de Gerlache a Ă©tĂ© sèchement remis Ă  sa place par Jacques Vandenhaute et a quittĂ© la sĂ©ance presque aussitĂ´t ! [[Le mĂŞme Bernard de Gerlache avait, il y a quelques mois, traitĂ© de talibans les gens qui ont promu la journĂ©e europĂ©enne sans voiture auquel Bruxelles a participĂ© en rĂ©servant la ville aux promeneurs pour un seul petit dimanche, en rĂ©pĂ©tant son mot deux fois et l’adressant particulièrement aux Ă©colos ! Il a Ă©tĂ© contraint par le bourgmestre Ă  prĂ©senter ses excuses au groupe Ă©colo !]]

M. B. Cerexhe a alors fait remarquer au Bourgmestre que sa consultaion populaire aurait l’intĂ©rĂŞt de prouver qu’un membre au moins de la majoritĂ© communale est opposĂ© Ă  la position de son bourgmestre et favorable au survol de Bruxelles !

Haussement d’Ă©paule (mĂ©prisant) du bourgmestre. On ne sait qui ce haussement visait !

Par ailleurs Mme Caroline Persoons, Conseillère communale FDF (majoritĂ©) et M. Serge de Patoul, Echevin FDF, ont pris la parole pour souligner que cette consultation n’aurait aucun poids politique et sans doute mĂŞme pas de pertinence juridique, le sujet ne relevant pas du domaine de compĂ©tence lĂ©gal de la commune. En outre, demander une motion de principe sans soumettre en mĂŞme temps la ou les questions Ă  poser lors de la consultation relève de l’exercice dĂ©magogique pur et simple.

Le bourgmestre a clĂ´turĂ© les dĂ©bats en annonçant que des recours viennent d’ĂŞtre introduits  » qui vont faire très mal…  » et que d’autres le seront dans très peu de temps : c’est d’après lui le meilleur système pour bloquer et le plan et ses diffĂ©rents avatars, et plus gĂ©nĂ©ralement pour mettre fin Ă  la toute puissance de Biac en ce domaine, au profit des Bruxellois.

La motion a été repoussée, majorité contre opposition.

Pour la petite histoire, Mme JoĂ«lle Milquet, conseillère communale et prĂ©sidente du CDH, est arrivĂ©e Ă  09:40, soit longtemps après que l’interpellation de son chef de groupe ait pris fin. Sans doute la marque de l’intĂ©rĂŞt qu’elle porte rĂ©ellement Ă  cette question ?