Le ministre Leterme reçoit les associations

Le ministre de la mobilité Yves Leterme procède à la consultation des associations qui défendent les droits des personnes survolées.
Air Libre a été reçu ce mardi 29 janvier. Après avoir remercié le ministre de se montrer à l’écoute des victimes, ce que son prédécesseur n’avait jamais fait, nous lui avons exposé, documents à l’appui, l’intensité des survols auxquels sont exposés des dizaines de milliers de Bruxellois.
Nous avons souligné qu’il convenait, d’urgence, d’arrêter de survoler des quartiers densément peuplés la nuit ; d’étendre la nuit jusqu’à 7h du matin ; de renoncer aux routes Chabert et Onkelinx qui traversent Bruxelles de part en part.
Nous lui avons également exposé toute l’incohérence qu’il y aurait à refédéraliser les normes de bruit sans refédéraliser l’aménagement du territoire, ce qui permettrait d’enfin réaménager des couloirs non edificandi pour les atterrissages et les décollages.
Enfin, nous avons attiré son attention sur l’urgence qu’il y a à avoir un vrai débat de fond sur le développement anarchique de la navigation aérienne alors qu’il s’agit du moyen de transport le plus polluant, et sur l’incohérence qu’il y a à ne pas taxer le kérosène alors que toute une batterie d’autres mesures destinées à protéger notre environnement sont mises en place.