Le parlement flamand bannit l’avion pour les dĂ©placements courts

Lalibre.be
02 juillet 2018

Commentaire : le parlement flamand se
donne bonne conscience avec des mesurettes mais continue de prĂ´ner le
développement de zaventem et les survols au-dessus de nos têtes.

—————————————————

Le parlement flamand a l’intention de moins recourir au transport aĂ©rien pour les dĂ©placements effectuĂ©s dans le cadre de ses activitĂ©s. A partir de la prochaine lĂ©gislature (2019-2024), le train sera privilĂ©giĂ© pour toutes les destinations se trouvant Ă  moins de 500 kilomètres et atteignables en six heures, a dĂ©cidĂ© lundi le bureau Ă©largi de l’assemblĂ©e.

Le parlement flamand rĂ©alise annuellement 20 Ă  30 voyages Ă  l’Ă©tranger (visites de travail des commissions, participations Ă  des confĂ©rences internationales, …). Par le passĂ©, le mode de dĂ©placement Ă©tait souvent choisi en fonction du coĂ»t et de la durĂ©e du trajet.

Le caractère durable du voyage n’Ă©tait quant Ă  lui pas considĂ©rĂ© comme un critère, jusqu’au jour oĂą une commission parlementaire a souhaitĂ© se rendre par avion Ă  Bordeaux et ouvert un dĂ©bat au sein de l’institution.

Après une première dĂ©cision de principe, le bureau Ă©largi du parlement a confirmĂ© ce lundi que les dĂ©placements courts Ă  l’Ă©tranger ne pourraient plus se faire par voie aĂ©rienne. L’assemblĂ©e s’est basĂ©e sur le modèle suivi par la Chambre des dĂ©putĂ©s des Pays-Bas en la matière.