L’Union belge contre les nuisances d’avions accuse Wathelet d’avoir modifié les normes de vent et menti devant le Parlement

Notre commentaire : Manque de transparence !
Ce communiqué de l’Ubcna n’est qu’un élément de plus à la longue liste de la désinformation et des mensonges tantôt au détriment de Bruxelles, tantôt de la périphérie. À cela il faut encore ajouter les libertés qu’un Belgocontrol, sous influences, se donne dans l’application des règles au nom de la sécurité. Cela ne doit pas être par hasard que l’institut indépendant de contrôle n’a toujours pas vu le jour.

lesoir.be
6 juillet 2014

L’Union belge contre les nuisances d’avions (UBCNA) accuse dimanche dans un communiqué le secrétaire d’Etat à la Mobilité, Melchior Wathelet (cdH), d’avoir modifié discrètement les normes de vent pour l’aéroport de Bruxelles, ainsi que d’avoir « menti » devant le Parlement.

Selon l’association qui s’appuie sur les publications aéronautiques amendées en mai 2014, M. Wathelet a bel et bien modifié les normes de vent, notamment la notion de rafales jusqu’à 12 nœuds. Selon l’UBCNA, le secrétaire d’Etat centriste avait pourtant affirmé le contraire en début d’année devant le Parlement fédéral.

« M. Wathelet a donc descendu la norme de 12 nœuds rafales incluses à maximum 7 nœuds rafales incluses, ce qui revient à dire que les rafales si minimes soient-elles, mais dès qu’elles dépassent 7 nœuds, même un instant, sont désormais prises en compte pour changer les pistes », accuse l’UBCNA.

« Ceci explique donc pourquoi la piste d’atterrissage 01 a de nouveau été énormément utilisée au cours de ces dernières semaines, dont 25 % en juin 2014, puisque les valeurs des normes de vent qui déterminent les usages des pistes ont été à nouveau modifiées et diminuées ».

D’après l’association, cette modification des normes de vent, qui s’est faite « sans aucun accord du gouvernement », induit « un accroissement considérable de la piste d’atterrissage 01 », ce qui viole le dispositif du jugement de la cour d’appel de Bruxelles de mars 2005 qui interdit toute utilisation excessive, illicite et abusive de la piste d’atterrissage 01, rappelle l’organisation qui parle de « manœuvre purement politique » du secrétaire d’Etat.

« M. Wathelet, ainsi que son cabinet et son administration, montre une fois de plus qu’ils sont chauds partisans du développement à outrance du trafic à Bruxelles-National et qu’ils n’ont aucune considération ni pour les riverains de Bruxelles ni pour une gestion environnementale du trafic aérien », conclut le communiqué de l’association.