Chacun peut s’acheter une virginitĂ© de pollueur

D’ici vingt ans, il n’est pas impossible que chacun ait son quota de CO2 Ă  ne pas dĂ©passer. Il faudra sans doute remplir une dĂ©claration comme on remplit sa feuille d’impĂ´t… »

Consultant en environnement chez Tractebel Engineering, Arnaud BrohĂ© trace un chemin vertueux afin d’engager la rĂ©duction des Ă©missions de gaz Ă  effet de serre, nocives pour le climat, de l’ensemble des acteurs de la sociĂ©tĂ©. Vingt ans, c’est loin. Mais aujourd’hui, chacun est dĂ©jĂ  libre de changer sa manière de se dĂ©placer, de se chauffer ou de s’alimenter afin de prĂ©server l’environnement. Et au-delĂ , pour la partie incompressible des rejets liĂ©s Ă  nos activitĂ©s ? C’est ici qu’intervient le système des compensations volontaires. ImaginĂ© depuis peu dans les pays anglo-saxons, ces initiatives permettent Ă  chaque citoyen, entreprise, voire collectivitĂ© de calculer leurs Ă©missions d’un clic de souris et, le cas Ă©chĂ©ant, de les compenser en finançant dans les pays en voie de dĂ©veloppement des projets propres qui absorbent le carbone.
Un vol Bruxelles-Casablanca ? Il vous en coûtera 26 euros pour compenser une tonne de carburant consommée ! Un trajet de 100 kilomètres en voiture ? Le certificat vert vous sera délivré moyennent versement de 1 euro.
« Certains projets sont basĂ©s sur la plantation de forĂŞts et d’autres sur l’amĂ©lioration de l’efficacitĂ© Ă©nergĂ©tique ou de dĂ©veloppement d’Ă©nergies renouvelables, poursuit notre interlocuteur. Ces derniers projets sont plus crĂ©dibles car ils prennent le problème Ă  la source. La plantation d’arbres ne garantit pas une compensation des Ă©missions Ă  long terme… »

Selon notre expert, ce marchĂ© encore marginal pèse entre 5 et 10 millions d’euros. NĂ©anmoins, les chiffres de croissance sont très importants. Problème majeur de ce système de compensation volontaire, la faiblesse des contrĂ´les et des garanties quant Ă  la destination des fonds peut ĂŞtre une porte ouverte Ă  des dĂ©rives mercantiles liĂ©es Ă  la vente de puits de carbone bidons. Dans un mĂ©moire consacrĂ© Ă  la question, AndrĂ© Heughebaert (ULB) vient d’analyser seize organisations proposant ce type de compensation essentiellement liĂ© aux voyages en avion. Le diplĂ´mĂ© spĂ©cial en environnement a retenu au bout du compte cinq programmes « qui se distinguent favorablement et offrent les meilleures garanties tant du point de vue environnemental que du point de vue Ă©conomique et social ».
Si aucune organisation belge ne propose ce type de service pour le moment, certaines ONG y songent. Alors, un petit
certificat vert sous le sapin pour compenser votre futur trekking au NĂ©pal ?

Par ordre de meilleur classement :
1. [http://www.atmosfair.de->http://www.atmosfair.de]
2. [http://www.myclimate.org->http://www.myclimate.org]
3. [http://www.climatefriendly.com->http://www.climatefriendly.com]
4. [http://www.co2solidaire.org->http://www.co2solidaire.org]
5. [http://www.climatecare.org->http://www.climatecare.org]