Nième modification du plan de dispersion : qui va trinquer ?

Le plan de dispersion des vols en provenance et √† destination de Zaventem vient d’√™tre adapt√© pour la ni√®me fois. L’association Bruxelles Air Libre Brussel veut attirer l’attention sur le fait que ce sont les habitants de l’agglom√©ration bruxelloise, et en particulier les moins ais√©s, qui risquent de devenir les victimes finales des marchandages et tiraillements au sujet des nuisances a√©riennes.

En r√©ponse au r√©cent arr√™t du Conseil d’√Čtat, le ministre Landuyt vient d’adapter le plan de dispersion pour la ni√®me fois. La piste 02/20 ne sera plus utilis√©e le samedi, et les mouvements des avions seront transf√©r√©s vers les pistes 25R et 25L. Cela signifie que c’est vers le territoire dens√©ment peupl√© de l’agglom√©ration bruxelloise que seront dirig√©s tous les d√©collages, une partie traversant toute la r√©gion bruxelloise d’est en ouest, le reste couvrant l’est de l’agglom√©ration avant de virer soit vers le Noordrand soit vers l’Oostrand. Ces modifications sont entr√©es en vigueur d√©j√† ce samedi dernier, et les Bruxellois ont eu l’occasion de s’en rendre pleinement compte.

Bruxelles Air Libre Brussel rappelle que dans les premiers plans de dispersion, l’utilisation de la piste de d√©collage 25R avait √©t√© supprim√©e tout le week-end jusqu’√† 17 heures le dimanche pour compenser son utilisation en semaine de fa√ßon ininterrompue de 6 heures √† 23 heures et pendant une partie de la nuit. Les diff√©rentes adaptations ont ramen√© ce sch√©ma √† un samedi sur deux, puis √† un demi-samedi sur deux, et enfin √† une suppression totale du ¬ęsamedi calme ¬Ľ. Le ministre Anciaux a r√©tabli dans un pass√© r√©cent la route Chabert qui garantit √† Meise et environs des week-ends quasi sans survols en envoyant une grosse partie du trafic a√©rien pendant le week-end sur les soi-disant ¬ęquartiers de bureaux d√©peupl√©s¬Ľ de Bruxelles.

Du fait des modifications successives, telles que le r√©tablissement de la route Chabert, la nouvelle route du canal qui survole le centre de Bruxelles pendant la nuit, le d√©placement des routes du Noordrand vers les communes situ√©es √† l’int√©rieur du Ring, et la nouvelle route qui passe au-dessus de la zone interdite du palais royal, les habitants de l’agglom√©ration bruxelloise deviennent de facto les premi√®res victimes des adaptations r√©centes et de la derni√®re modification.
Ces habitants ne disposent pas des m√™mes moyens ni du m√™me soutien que les habitants du Noordrand et de l’Oostrand et risquent donc de payer les pots cass√©s de ces marchandages.

Bruxelles Air Libre Brussel insiste depuis des années sur le fait que la dispersion est un non-sens.
En raison du volume du trafic et de l’enclavement de l’a√©roport dans des zones r√©sidentielles, la dispersion augmente de fa√ßon exponentielle le nombre de victimes et ne facilite pas l’exploitation de l’a√©roport de Zaventem.

La seule issue est de mettre en oeuvre une politique d’am√©nagement du territoire qui r√©tablit des couloirs a√©riens dans lesquels les avions peuvent prendre de l’altitude sans causer des nuisances √† un trop grand nombre de personnes. C’est d√©j√† le cas depuis des ann√©es pour les atterrissages, et il n’y a pas de raison pour que cela ne puisse pas se faire pour les d√©collages. Ce n’est pas parce que quelques-uns s’installent dans des zones depuis longtemps fortement survol√©es qu’aujourd’hui tout le monde doit subir des nuisances inadmissibles qui sont contraires aux droits fondamentaux de l’√™tre humain et plus particuli√®rement au droit au repos nocturne et au droit √† la vie priv√©e.
Le Ministre Landuyt a annonc√© qu’il voulait couler dans un texte de loi les routes a√©riennes, la dispersion et les nuisances qu’il entra√ģne.

Bruxelles Air Libre Brussel condamne cette initiative parce qu’elle porte atteinte √† la s√©paration des pouvoirs et repr√©sente une r√©elle atteinte √† l’√Čtat d√©mocratique dans lequel nous vivons.
Elle est également contraire aux directives européennes qui visent à réduire autant que possible le nombre de personnes exposées aux nuisances sonores.

L’association annonce qu’elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour emp√™cher le ministre de mettre ces mesures √† ex√©cution.