DHL licencie à Bruxelles

DHL veut r√©duire son volume d’emploi de quelque 450 personnes en son Global and European Coordination Center √† Diegem et Bruxelles.

Sur 950 personnes, 177 devront d√©m√©nager √† Bonn en Allemagne, 98 seront mut√©es ailleurs (√† Bruxelles, ou √† l’√©tranger), et 173 seront tout simplement licenci√©es.

Une d√©cision prise il y a une dizaine de jours d√©j√† lors d’un conseil d’entreprise, mais le black-out avait √©t√© maintenu sur l’information jusqu’√† ce lundi. DHL avait d√©j√† parl√© le 18 mars dernier de transferts de directeurs de Bruxelles vers Bonn, pour am√©liorer la coordination de DHL au niveau mondial, ainsi que pour renforcer les synergies entre DHL et Deutsche Post World Net. Les directeurs au niveau r√©gional europ√©en devraient demeurer √† Bruxelles.

Direction et syndicats ont alors directement entam√© la phase de consultation, pr√©vue par la loi dite ¬ę¬†Renault¬†¬Ľ, en cas de licenciement collectif. D√©marr√©e tr√®s difficilement, selon le BBTK (le SETCa flamand), l’atmosph√®re s’est depuis am√©lior√©e. Une r√©union du personnel sera par ailleurs organis√©e dans les prochains jours. Le BBTK craint que le licenciement soit bien plus important que celui des 173 personnes initialement indiqu√©. Et tout le monde n’a pas envie de d√©m√©nager en Allemagne, notamment des personnes occupant des fonctions administratives (secr√©taires, …).

Quant au d√©m√©nagement √† Bruxelles de personnes venant de Bonn et de B√Ęle en Suisse, il se limiterait d√©sormais √† 100-150 personnes, ce qui ne compensera pas la r√©duction d’emplois √† Bruxelles due √† la d√©localisation.

Frank Beuselinck, CEO de DHL Belgique et Luxembourg, considère, pour sa part,que les affirmations relatives au nombre de personnes licenciées au Global and European Coordination Centre à Diegem et Bruxelles sont prématurées.

De premi√®res informations faisaient √©tat de l’intention de DHL de r√©duire son volume d’emploi de quelque 450 personnes en son Global and European Coordination Centre. Sur 950 personnes, 177 devraient d√©m√©nager √† Bonn en Allemagne, 98 seraient mut√©es ailleurs (√† Bruxelles, ou √† l’√©tranger), et 173 (bien 173) seraient tout simplement licenci√©es.

¬ę¬†Je ne peux ni confirmer ni infirmer ce qui s’est dit en conseil d’entreprise √† propos des licenciements. Il est √©tabli qu’il y a intention de r√©organisation, √† propos de laquelle rien n’a encore √©t√© d√©cid√© d√©finitivement¬†¬Ľ, a indiqu√© Frank Beuselinck, pr√©cisant √† propos du ¬ę¬†va-et-vient¬†¬Ľ entre Bruxelles et Bonn que l’on parlait ici de quelque 150 personnes. Il dit par ailleurs ignorer que des personnes seraient effectivement licenci√©es √† Diegem et Bruxelles