BIAC remonte la pente

Sur son site internet ([->http://www.biac.be]) BIAC, la soci√©t√© gestionnaire de l’a√©roport, annonce quelques bonnes nouvelles : ¬†¬Ľ Les r√©sultats de BIAC pour 2003 refl√®tent une croissance de l’activit√© et une am√©lioration de la rentabilit√©, indiquant que les mesures de r√©duction des co√Ľts et de relance de l’activit√© qui avaient √©t√© prises par BIAC imm√©diatement apr√®s les √©v√©nements de l’automne 2001 ont port√© leurs fruits. La rentabilit√© reste toutefois encore inf√©rieure aux standards de l’industrie a√©roportuaire ¬ę¬†. Il est vrai que BIAC revient de loin. La crise de l’industrie du transport a√©rien, les attentats du 11 septembre 2001 et la faillite de la Sabena avaient port√© plusieurs coups tr√®s durs √† l’entreprise.

¬†¬Ľ Le nombre de passagers s’est accru de 5,2 %, tandis que le volume de cargo a progress√© de 13,1 %. Le chiffre d’affaires consolid√© progresse de 6 % pour atteindre 271,4 millions d’euros ¬ę¬†. L’augmentation plus importante du cargo par rapport aux passagers est une information inqui√©tante : alors le transport de fret n’a pas sa place √† l’a√©roport urbain de Zaventem, c’est pourtant ce secteur qui se d√©veloppe le plus et il entre bel et bien dans les intentions du gestionnaire de l’a√©roport de continuer √† le d√©velopper en attirant de nouvelles compagnies de fret.

¬†¬Ľ Le progr√®s de la qualit√© a √©t√© un des objectifs majeurs de 2003. Les efforts entrepris avec l’aide de tous les acteurs pr√©sents sur la plate-forme a√©roportuaire se sont traduits par une am√©lioration g√©n√©rale de la qualit√©, reconnue par les passagers et par les compagnies a√©riennes comme en t√©moigne les r√©cents sondages. Les am√©liorations sont telles que l’a√©roport de Bruxelles se classe maintenant parmi les grands a√©roports les plus ponctuels d’Europe ¬ę¬†.

Voil√† une information bien triomphaliste, qui demande √† √™tre replac√©e dans son contexte. Il y a 3 ans, alors que le trafic √©tait beaucoup plus important (pr√®s de 100.000 mouvements annuels de plus qu’actuellement), Zaventem √©tait un des a√©roports europ√©ens les moins respectueux des horaires, parce que proche de la saturation.

L’am√©lioration de la ponctualit√© observ√©e actuellement serait plut√īt une cons√©quence de la diminution du trafic r√©sultant de la disparition du hub Sabena. Et cela veut aussi dire que si le trafic augmente √† nouveau (on parle de 450.000 √† 600.000 mouvements annuels en 2010) les probl√®mes de retards risquent bien de r√©appara√ģtre.