BIAC remonte la pente

Sur son site internet ([->http://www.biac.be]) BIAC, la sociĂ©tĂ© gestionnaire de l’aĂ©roport, annonce quelques bonnes nouvelles :  » Les rĂ©sultats de BIAC pour 2003 reflètent une croissance de l’activitĂ© et une amĂ©lioration de la rentabilitĂ©, indiquant que les mesures de rĂ©duction des coĂ»ts et de relance de l’activitĂ© qui avaient Ă©tĂ© prises par BIAC immĂ©diatement après les Ă©vĂ©nements de l’automne 2001 ont portĂ© leurs fruits. La rentabilitĂ© reste toutefois encore infĂ©rieure aux standards de l’industrie aĂ©roportuaire « . Il est vrai que BIAC revient de loin. La crise de l’industrie du transport aĂ©rien, les attentats du 11 septembre 2001 et la faillite de la Sabena avaient portĂ© plusieurs coups très durs Ă  l’entreprise.

 » Le nombre de passagers s’est accru de 5,2 %, tandis que le volume de cargo a progressĂ© de 13,1 %. Le chiffre d’affaires consolidĂ© progresse de 6 % pour atteindre 271,4 millions d’euros « . L’augmentation plus importante du cargo par rapport aux passagers est une information inquiĂ©tante : alors le transport de fret n’a pas sa place Ă  l’aĂ©roport urbain de Zaventem, c’est pourtant ce secteur qui se dĂ©veloppe le plus et il entre bel et bien dans les intentions du gestionnaire de l’aĂ©roport de continuer Ă  le dĂ©velopper en attirant de nouvelles compagnies de fret.

 » Le progrès de la qualitĂ© a Ă©tĂ© un des objectifs majeurs de 2003. Les efforts entrepris avec l’aide de tous les acteurs prĂ©sents sur la plate-forme aĂ©roportuaire se sont traduits par une amĂ©lioration gĂ©nĂ©rale de la qualitĂ©, reconnue par les passagers et par les compagnies aĂ©riennes comme en tĂ©moigne les rĂ©cents sondages. Les amĂ©liorations sont telles que l’aĂ©roport de Bruxelles se classe maintenant parmi les grands aĂ©roports les plus ponctuels d’Europe « .

VoilĂ  une information bien triomphaliste, qui demande Ă  ĂŞtre replacĂ©e dans son contexte. Il y a 3 ans, alors que le trafic Ă©tait beaucoup plus important (près de 100.000 mouvements annuels de plus qu’actuellement), Zaventem Ă©tait un des aĂ©roports europĂ©ens les moins respectueux des horaires, parce que proche de la saturation.

L’amĂ©lioration de la ponctualitĂ© observĂ©e actuellement serait plutĂ´t une consĂ©quence de la diminution du trafic rĂ©sultant de la disparition du hub Sabena. Et cela veut aussi dire que si le trafic augmente Ă  nouveau (on parle de 450.000 Ă  600.000 mouvements annuels en 2010) les problèmes de retards risquent bien de rĂ©apparaĂ®tre.