Le droit au sommeil des bruxellois

« Le sommeil des Bruxellois ne vaut pas une crise gouvernementale » cette petite phrase assassine d’un ministre fĂ©dĂ©ral francophone a semĂ© l’inquiĂ©tude parmi les Bruxellois survolĂ©s, de jour comme de nuit.

Sur qui peuvent-ils encore compter pour défendre leur droit essentiel à un sommeil réparateur, avant de se rendre au travail ? Le doublement des vols de nuit, demandé par DHL, viendra encore aggraver la situation et le gouver-nement refuse de se prononcer sur cette extension à Zaventem avant les élections !

Pour Bruxelles Air Libre Brussel cette situation est intolĂ©rable et il est de plus en plus clair que la dispersion des vols de nuit ne rĂ©sout rien. Elle favorisera ce doublement du nombre de vols de nuit et plus personne ne sera Ă©pargnĂ©, ni Ă  Bruxelles, ni dans la pĂ©riphĂ©rie est, ni dans la pĂ©riphĂ©rie nord. Ce sera l’enfer en Ă©change d’hypothĂ©tiques emplois Ă  temps partiel de nuit…

Le nouveau « plan » de nuit Anciaux, mis en route ce lundi, multiplie le nombre de personnes rĂ©veillĂ©es en pleine nuit par les avions cargo. Sa rĂ©partition « Ă©quitable » s’avère manifestement impossible Ă  rĂ©aliser et c’est bien d’un autre type de concentration qu’il s’agit : une concentration sur des zones densĂ©ment peuplĂ©es, y compris au-dessus de zones rigoureusement interdites de survol (AR de 1954).

Le message au mĂ©diateur, envoyĂ© ce mercredi 24 mars Ă  4h20, par une famille bruxelloise de 4 personnes rĂ©veil-lĂ©e Ă  plus de 11 reprises, en dit davantage sur l’impossibilitĂ© de poursuivre dans cette voie.

« J’habite dans la zone aĂ©ronautique interdite du Palais Royal. Depuis plus de 9 mois, notre situation se dĂ©grade, mais lĂ  cela atteint des sommets ! La nuit passĂ©e, j’ai Ă©tĂ© rĂ©veillĂ©e Ă  2h17, 3h35,…

Cette nuit, c’est reparti mais pire encore ! Je vous dĂ©clare avoir identifiĂ© les avions survolant de près ou de loin mon toit Ă  2h12, 2h28, 2h45, 3h26, 3h27, 3h36, 3h43, 3h50, 4h02, 4h08, 4h12 …
et ce n’est certainement pas fini !

Si c’est cela la rĂ©partition Ă©quitable ! Comme le supplice chinois, c’est rĂ©parti dans le temps, de manière Ă  vous empĂŞcher de vous rendormir ! OĂą est le droit Ă©lĂ©mentaire au sommeil dans ce pays ? OĂą est le respect des lois : AR de 1954 (sans dĂ©rogation), directives europĂ©ennes de respect des zones calmes, principe de prĂ©caution, respect de la vie privĂ©e, droits de l’homme, non survol des zones densĂ©ment peuplĂ©es. ?

Je fais partie de la masse laborieuse de ce pays, contribuant Ă  son PIB; mais les conditions de vie qui me sont imposĂ©es hypothèquent la richesse que je peux fournir, de mĂŞme que celle que pourront fournir mes enfants. Pour privilĂ©gier des emplois prĂ©caires qui seront, on le sait dĂ©jĂ , en regard de l’Ă©volution technologique, rempla-cĂ©s par l’Ă©lectronique et l’automatisation.

A quand une gestion de ce problème plutĂ´t que le dĂ©placement des nuisances sur ceux qui crient moins fort, qui n’ont pas le soutien ou les moyens ? A quand le bilan global d’une entreprise nuisible et son contrĂ´le pour dĂ©fen-dre la collectivitĂ© et le bien commun ? La gestion publique est-elle encore au programme de nos gouvernants ? ou attendent-ils un vote sanction le 13 juin ?

A 4h20, les effets de la malgouvernance sont une honte ! Ce n’est tout simplement pas humain ! et cela ne peut durer un jour de plus.

C.L.

Il n’y a manifestement qu’une solution : la suppression des vols de nuit.

Si nĂ©cessaire, voici une autre lettre, en nĂ©erlandais, rĂ©digĂ©e Ă  l’autre extrĂ©mitĂ© de Bruxelles.

Mijnheer De Baerdemaker,

Eerste nacht van het spreidingsplan: eerst wakker door de vertrekken op baan 20 die nu ook
door inwoners onder baan 02 duidelijk hoorbaar zijn.
En vanaf 3.30H KLAAR WAKKER tot en met 5.45 h door de landingen op baan 02.

Een barstende hoofdpijn, doodmoe, maar als ik u lees in De Standaard Mijnheer De Baerdemaker
 » hoe meer klachten uit verschillende zones », des te beter is het spreidingsplan geslaagd ».
Hoe kan u dergelijke uitspraken doen Mr. De Baerdemaeker? U bent aangesteld als
ombudsman om OBJECTIEVE informatie te geven en NIET om een stijgend aantal klachten van de omwoners als positief te bestempelen.

Ik vernam bovendien van een journaliste van VRT-radio dat zowel u als het kabinet ( merkwaardig trouwens…) het aantal omwoners die gestoord worden door de nachtvluchten vaststelt op 5800.

Zou u mij kunnen uitleggen hoe u aan het cijfer van 5800 komt???

Dit is foutief en dat weet u even goed als ik. Tot nu toe hebben we steeds objectieve informatie
gekregen op de ombudsdienst, maar blijkbaar is dit vandaag ook niet meer waar.

De gezondheid van duizenden mensen staat op het spel en het is dan ook ongehoord dat
er foutieve informatie wordt verstrekt door een ombudsdienst.
In de studie van de Heer Annemans staan de gevolgen voor de gezondheid duidelijk vermeld.
Men kan natuurlijk alles als « positief » bestempelen, zelfs het aantal overlijdens rond de luchthaven
dat daalt van 200 naar 160 per jaar! Moeten we hiermee verheugd zijn?

Ik kreeg graag een antwoord waar de ombudsdienst dit cijfer van 5800 vandaan haalt.

P.C.