DHL : By Bye Zaventem ?

Deutsche Post, Ă  qui appartient DHL, se serait dĂ©jĂ  prononcĂ© pour ce site. Il a de bons atouts: pas de restriction sur les vols de nuit, des salaires bas et de l’espace.

MĂŞme si les responsables de DHL Ă  Bruxelles affirment privilĂ©gier le site de Zaventem pour l’extension de leurs activitĂ©s, il semble que Deutsche Post, propriĂ©taire de la sociĂ©tĂ© de courrier express, a dĂ©jĂ  optĂ© pour le site de Leipzig.

Ce sont les dĂ©clarations que nous avons recueillies Ă  bonnes sources. Par ailleurs, selon nos informations, le tollĂ© suscitĂ© par le dossier et les hĂ©sitations de l’Ă©quipe Verhofstadt n’ont fait que renforcer la position de l’unique actionnaire de DHL. «La dĂ©cision sur le nom de l’aĂ©roport qui accueillera les extensions de DHL n’est pas encore prise. Mais la direction a dĂ©jĂ  fait savoir qu’elle est d’accord avec la proposition du gouvernement fĂ©dĂ©ral. Celui-ci nous a promis de tout faire pour que DHL se dĂ©veloppe Ă  Zaventem et Ă  dĂ©faut, de trouver une alternative en Belgique», soutient Xavier de Buck, directeur commercial de DHL.

Mais il n’en demeure pas moins vrai que Deutsche Post a la possibilitĂ© d’imposer son option Ă  sa filiale logistique et de courrier express. Deutsche Post a dĂ©clarĂ© rĂ©cemment ĂŞtre en discussion avec six aĂ©roports -dont Leipzig, Berlin, Hanovre, Hahn- pour la construction d’un nouveau centre logistique.

Un investissement d’environ 250 millions d’euros et susceptible de crĂ©er entre 1300 et 3000 emplois, selon M. Kruse, patron du groupe DHL. L’objectif est de pouvoir y organiser dans 2 ou 3 ans les vols qui ne peuvent plus ĂŞtre effectuĂ©s au dĂ©part de Zaventem qui arrive Ă  saturation avec 165000 envois. La possibilitĂ© d’opĂ©rer de manière continue (24h/24) figure en bonne place parmi les critères qui prĂ©sideront au choix du site.

Vols de nuit sans restriction

Dans cette optique, les informations publiĂ©es rĂ©cemment par le quotidien allemand, «Frankfurter Allgemeine Zeitung», renseignent sur les atouts de l’aĂ©roport de Leipzig situĂ© dans l’ex-Allemagne de l’Est (ex-RDA). Les responsables de l’aĂ©roport y affirmaient d’ailleurs avoir eu un bon contact avec les dirigeants de DHL Ă  Bruxelles.

Ils ont d’ailleurs introduit en octobre dernier un dossier d’investissement Ă  l’administration locale. Il vise le dĂ©doublement de la piste d’atterrissage et son allongement Ă  3600 mètres afin d’accueillir des avions gros porteurs. Le montant total de l’investissement s’Ă©lève Ă  près de 200 millions d’euros.

Les autres atouts de l’aĂ©roport allemand sont de taille. Il n’y a pas de restriction en matière de vols de nuit et le site est ouvert 24h/24. Il affiche une bonne accessibilitĂ© notamment par rail et par route (deux autoroutes). Il est situĂ© en dehors des zones habitĂ©es et dispose d’espaces nĂ©cessaires pour des extensions futures.

Les responsables de Leipzig mettent aussi en avant la proximitĂ© du site avec l’Europe de l’Est qui constitue un marchĂ© potentiel d’avenir. L’autre argument de poids est le fort taux de rendement des ouvriers de la rĂ©gion qui est caractĂ©risĂ©e par un bas salaire. Autant d’arguments qui trouvent grâce auprès de Deutsche Post, sans oublier probablement un lĂ©ger patriotisme. Mais le seul point nĂ©gatif de Leipzig vient du fait qu’il est Ă©loignĂ© des zones industrielles de la rĂ©gion du Rhin et du Main.

© La Libre Belgique 2004