Charte de base

L’Association indĂ©pendante sans but lucratif « Bruxelles Air Libre Brussel » est composĂ©e de citoyens dĂ©cidĂ©s Ă  dĂ©fendre les droits et la qualitĂ© de la vie des habitants des 19 communes de la RĂ©gion de Bruxelles–Capitale contre les risques et nuisances causĂ©s par le trafic aĂ©rien.

L’Association mĂšnera dans la lĂ©galitĂ© toutes les actions utiles pour amĂ©liorer la situation des Bruxellois survolĂ©s Ă  partir des options suivantes:

-# Une association indĂ©pendante : l’Association est indĂ©pendante de tout parti politique et de toutes sociĂ©tĂ© liĂ©e au trafic aĂ©rien. C’est pourquoi ses administrateurs ne peuvent dĂ©tenir aucun mandat dans un parti politique, ni exercer aucune fonction dirigeante dans une sociĂ©tĂ© active dans le domaine du trafic aĂ©rien.

L’Association se rĂ©serve cependant le droit d’appuyer toute initiative politique ou commerciale qui contribue Ă  la rĂ©alisation de ses objectifs et de condamner celles qui aggravent la situation des Bruxellois survolĂ©s.
-# Le caractĂšre urbain de l’aĂ©roport de Zaventem : situĂ© Ă  moins de 2 km de la RĂ©gion de Bruxelles-Capitale, cet aĂ©roport est enclavĂ© dans une rĂ©gion qui n’a cessĂ© de s’urbaniser. L’Association le considĂšre comme un aĂ©roport urbain, qui doit ĂȘtre gĂ©rĂ© en tant que tel.
-# L’interdiction de survol de toute zone intensĂ©ment peuplĂ©e : exposer de jour comme de nuit le moins de personnes possibles aux risques et aux nuisances du trafic aĂ©rien est le principe de base qui guide toute l’action de l’Association, qui milite pour l’interdiction du survol de l’ensemble des 19 communes qui forment la RĂ©gion de Bruxelles-Capitale ainsi que de toute zone densĂ©ment peuplĂ©e.
-# L’indemnisation des victimes : L’Association reconnaĂźt qu’il subsistera toujours des victimes de survols intensifs, desquelles elle veut ĂȘtre solidaire. Elle exige que le prĂ©judice subi soit indemnisĂ©. Cette indemnitĂ© doit ĂȘtre suffisante pour permettre aux victimes d’avoir le choix entre se dĂ©localiser, procĂ©der Ă  l’isolation acoustique de leur domicile, ou percevoir une compensation pour la perte de valeur de leur bien.
-# La fin des vols de nuit : Le droit au sommeil est un droit inaliĂ©nable pour tout ĂȘtre humain. L’Association prĂŽne donc la suppression totale des vols de nuit Ă  l’aĂ©roport urbain de Zaventem.
-# La spĂ©cialisation du trafic aĂ©rien : L’Association constate que de tous les moyens de transport, c’est le transport aĂ©rien qui produit le plus de nuisances par Km parcouru. Elle milite donc pour que le trafic aĂ©rien Ă  l’aĂ©roport de Zaventem se limite au transport de passagers de jour Ă  destination des villes europĂ©ennes distantes de plus de 600 km, Ă  l’exclusion de toute fonction de hub.

Fait à Bruxelles en assemblée générale des membres le 24 mars 2004.