Arrêtons l’aberration du survol de Bruxelles

Lalibre.be
03 octobre 2019

Mesdames, Messieurs,

Je vous invite, si ce n’est fait, à prendre connaissance de la double page parue jeudi dernier dans « La Libre Belgique » :  article de M. Doyen , Bourgmestre de Jette et de son échevine de l’environnement : « Arrêtons l’aberration du survol de Bruxelles »

On y déplore le survol intensif depuis 2014 de la capitale par les avions qui y atterrissent maintenant très régulièrement  par « Vent d’Est » (cette notion est devenue très élastique)

On y rappelle (ce que tout le monde sait) que cela se fait au seul bénéfice de la Région Flamande et de l’Oostrand.

A Evere, ceci s’accompagne, le reste du temps, des décollages qui nous assomment dès 6 h le matin.

Il est réconfortant de voir que certains politiques se mobilisent pour épargner cette nuisance (et ses conséquences en terme de pollutions et d’insécurité) à leurs administrés.  Ceci n’est certainement pas le cas de la commune d’Evere qui est jusqu’ici d’une incroyable passivité à cet égard .

Je m’en étais plaint l’année dernière : une secrétaire communale m’avait répondu que le conseil communal (de l’époque) avait  voté une motion   (!?) demandant une amélioration de la situation. C’est consternant : on imagine aisément ce  que les gestionnaires de l’aéroport auront pu faire de cette redoutable « motion ».

Espérons que l’exemple jettois ramène enfin nos – pour certains nouveaux- édiles communaux à se pencher d’une manière plus énergique sur cette bruyante et polluante réalité de terrain.

Avec mes salutations dévouées

Docteur Robert WENS

Evere

——————————————————-