L’étude d’incidence ordonnée par le jugement de juillet 2017

Le 1er chapitre de l’étude d’incidence ordonnée par le jugement de juillet 2017 traite de la situation actuelle, il est un peu long et pas toujours facile à lire mais il a un grand mérite, c’est de faire une multitude de constats qui montrent que la gestion des nuisances sonores créées par l’aéroport est catastrophique. En fait, tous les manquements et lacunes clairement identifiés s’appliquent à l’ensemble des activités de l’aéroport et concernent à la fois la gouvernance, l’organisation, la gestion, la communication, le mode de prise de décision….Et toutes les parties impliquées dans l’exploitation de l’aéroport  sont visées par ces constats.

Le 2ème chapitre aura pour but d’identifier des solutions d’amélioration pour la gestion des nuisances sonores…C’est là qu’on va vraiment voir si Envisa est en mesure d’apporter de bons arguments pour notre juste cause !

Cliquez ci-dessous :

premier chapitre du rapport ENVISA février 2019